Défense
La superstructure de premier DDG 1000 sort d’usine

Actualité

La superstructure de premier DDG 1000 sort d’usine

Défense

Un imposant bloc d’un poids de 900 tonnes est sorti ce mois-ci de l’usine Huntington Ingalls Industries de Gulfport. Il s’agit de la superstructure du futur USS Zumwalt, tête de série des destroyers lance-missiles du type DDG 1000. Réalisé en matériau composite à base de carbone, cet ensemble accueillera la passerelle, le hangar pour les hélicoptères et drones, ainsi que les différents senseurs et moyens de communication du bâtiment. La superstructure a été transférée sur une barge, afin d’être conduite au chantier Bath Iron Works, où est assemblé le DDG 1000. La livraison de ce bâtiment est toujours annoncée en 2014 et celle de son premier sistership, le futur USS Michael Monsoor (DDG 1001), l’année suivante. La série s’arrêtera finalement à la troisième unité, l’US Navy ayant renoncé à poursuivre ce programme, qui devait comprendre 32 bâtiments, en raison de son coût exorbitant, qui atteint au final au moins 3 milliards de dollars par destroyer.

Anciennement connus sous le nom DD(X), les Zumwalt seront des destroyers lance-missiles furtifs, spécialisés dans l'action littorale. Tenant d'ailleurs plus du croiseur que du destroyer, ces bâtiments mesureront 185 mètres de long et afficheront un déplacement de 14.500 tonnes en charge. L'armement doit comprendre deux tourelles de 155mm AGS pour les tirs à longue portée et 80 missiles Tomahawk, Harpoon, SM-3 et ESSM. S'ajouteront à cette dotation deux tourelles de 57mm, des tubes lance-torpilles, un hélicoptère et des drones.

 

Vue du futur DDG 1000 (© : US NAVY)

Vue du futur DDG 1000 (© : US NAVY)

US Navy / USCG