Formation et Emploi
La Touline signe une convention de partenariat avec Armateurs de France

Actualité

La Touline signe une convention de partenariat avec Armateurs de France

Formation et Emploi
Marine Marchande
Pêche

« Cette convention est très importante pour une structure comme la nôtre ». À l’issue de l’assemblée générale marquant les trente ans de l’association La Touline, sa directrice, Anne Le Page s’est félicité de la signature d’une convention de partenariat avec Armateurs de France (ADF).

Le document a été paraphé par Cédric Boissaye, président de La Touline et Jean-Marc Roué, président d’Armateurs de France, en présence de nombreux adhérents. Pour rappel, La Touline œuvre pour accompagner dans leur parcours professionnel, les marins ou toute personne souhaitant trouver un emploi en lien avec la mer. Elle oriente, informe, forme et fait la promotion des métiers de la mer.

« Armateurs de France reconnaît la Touline comme étant son interlocuteur sur les questions de recrutement, au niveau de la valorisation du métier de marin et des navigants », explique Anne Le Page. « À l’heure actuelle, avec les réformes de la formation professionnelle, la notion de branche est importante. Le fait d’être soutenu officiellement par cette dernière, c’est une belle reconnaissance pour l’association », précise-t-elle. Une manière de peser et se faire entendre pour la branche maritime, face aux poids lourds de la mobilité comme le ferroviaire ou le routier. « C’est d’autant plus important que les navigants sont amenés à revalider tous les cinq ans leurs certificats et il y a un enjeu sur les prises en charge financières. Donc l’employabilité des marins est au centre de cette convention. Il s’agit de pouvoir faire avancer et maintenir cette employabilité ».

Coup de main

De son côté, Armateurs de France a fait savoir, par la voix de Jean-Marc Roué, que si la « situation est plutôt satisfaisante », il subsiste des inquiétudes, comme la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, la situation du cours du pétrole ou l’issue du Brexit. Dans ce contexte, « il est absolument évident, et on en est conscient, que l’association va être utile, peut-être plus encore qu’elle ne l’a été. Cela ne veut pas dire que potentiellement il y aura des grands changements et des fortes diminutions, mais il y aura des échanges ». Par la signature de cette convention, ADF souhaite « continuer à donner un coup de main » pour « faire en sorte que vous puissiez remplir au moins aussi bien qu’avant votre mission, et même mieux si c’était possible », a ajouté son président à l’adresse des membres de l’association.

Dans un communiqué, Eric Derrien, président du comité affaires sociales d’ADF écrit :  « Les entreprises maritimes recrutent. L’économie bleue prend de plus en plus d’importance dans la croissance française et selon l’OCDE, le fluvial et le maritime devraient représenter plus de 40 millions d’emplois à travers le monde d’ici 2030. Dans ce contexte, La Touline a un rôle à jouer et Armateurs de France ne peut que soutenir cette démarche vertueuse. »

Situation délicate

La signature de cette convention n’occulte pas une situation financière à nouveau délicate pour La Touline, qui compte cinq salariés. « Le ciel est sombre aujourd’hui et pour vous parler très franchement, rien ne garantit que nous puissions fêter notre trente et unième anniversaire, c’est un vrai signal d’alarme que je veux lancer », a déploré Cédric Boissaye, lors du discours d’ouverture de l’AG. Le résultat de l’exercice bénéficiaire de 11.000 euros en 2017, est déficitaire de 4000 euros en 2018. « Des appuis et encouragements acquis par le passé font défaut, des structures actives dans le domaine maritime développent des produits en tous points comparables aux nôtres sans que cela ne soit réellement leur fonction : je pose clairement la question, existe-t-il vraiment une politique maritime en France et plus proche de nous en Bretagne ? », a-t-il pointé, en présence du député LREM Didier Le Gac. Et de conclure : « La Touline a besoin d’être rassurée afin de pouvoir s’impliquer activement sur des objectifs clairs et motivants ».