Défense
La tourelle de 100mm du Cassard prélevée pour un aviso
ABONNÉS

Actualité

La tourelle de 100mm du Cassard prélevée pour un aviso

Défense

Comme nous l’écrivions le 2 juillet, l’ancienne frégate antiaérienne Cassard, retirée du service au printemps et en cours de désarmement, a déjà vu un certain nombre de ses équipements débarqués. C’est le cas notamment de sa tourelle de 100mm. Celle-ci va, explique-t-on à l’état-major de la Marine nationale, être réutilisée au profit de l’un des patrouilleurs de haute mer (ex-aviso) du type A69, également dotés de cette artillerie. On ne sait en revanche pas encore lequel, sachant qu’il ne reste plus que sept unités de ce type en service, soit quatre à Toulon (Enseigne de Vaisseau Jacoubet, Commandant Ducuing, Commandant Birot et Commandant Bouan), les trois autres survivants de la de cette classe (qui a compris jusqu’à 17 bâtiments dans la marine française) étant stationnés à Brest (Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff, Premier-maître L’Her et Commandant Blaison). Mis en service entre 1980 et 1984, ces PHM seront désarmés dans les prochaines années et remplacés par les futurs patrouilleurs océaniques (PO), les derniers A69 devant tenir jusqu’en 2027.

 

Le PHM Enseigne de Vaisseau Jacoubet (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le PHM Enseigne de Vaisseau Jacoubet (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Cassard début juillet sans sa tourelle de 100mm (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Cassard début juillet sans sa tourelle de 100mm (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Pour en revenir au Cassard, si on ne sait toujours pas ce que va devenir son radar SMART-S, la Marine nationale confirme par ailleurs, comme nous l’évoquions au début du mois, que les deux systèmes surface-air à très courte portée Sadral de l’ancienne FAA vont être reconditionnés afin d’être réutilisés dans le cadre de la modernisation de trois des cinq frégates du type La Fayette (FLF). Trois paires de Sadral ont déjà été prélevées sur les ex-frégates Dupleix, Montcalm et Jean de Vienne déjà désarmées en vue de la RMV FLF, qui doit débuter en 2021 avec la rénovation d’un premier bâtiment, normalement le La Fayette. Alors que deux autres Sadral peuvent encore être récupérés sur le Jean Bart, qui prendra sa retraite en 2021, la Marine nationale disposera donc de quatre à cinq paires de ces lanceurs, permettant d’équiper au moins trois FLF (où les Sadral remplaceront les Crotale) et de disposer de systèmes en stock en cas d’avarie de ceux qui seront installés sur ces frégates ou qui équipent le porte-avions Charles de Gaulle. On notera que les Sadral vont être tous dotés des derniers missiles Mistral 3 qui, en plus de la lutte antiaérienne (missiles, aéronefs et drones) ont aussi une capacité contre les menaces asymétriques telles des embarcations rapides.

 

Tir d'un missile Mistral depuis un lanceur Sadral (© MARINE NATIONALE)

Tir d'un missile Mistral depuis un lanceur Sadral (© MARINE NATIONALE)

Marine nationale