Construction Navale

Actualité

La vente de STX OSV serait imminente

Construction Navale

Le groupe sud-coréen STX, malmené par la chute des taux de fret et la baisse de commandes dans ses chantiers navals, veut regagner la confiance des marchés. Pour cela, un plan de restructuration, impliquant la vente de plusieurs participations dans des filiales, a été dévoilé.

La première annonce officielle concerne la vente de la part de 36%, valorisée actuellement à 250 millions de dollars,  que STX Group détient dans l’armement STX Pan Ocean. Ce dernier aligne une flotte de 400 navires, en propriété ou contrôlés, de vraquiers, porte-conteneurs et pétroliers. Des pourparlers avec des partenaires locaux sont actuellement en cours pour finaliser cette cession. 
Par ailleurs, la vente des 51% que possède le groupe sud-coréen dans les chantiers STX OSV (présents majoritairement en Norvège, mais aussi au Vietnam et au Brésil), spécialisés notamment dans la construction de navires offshores, est « imminente », selon plusieurs médias économiques.
Pour mémoire, STX Group avait, au début de l’année, invité 18 sociétés à examiner une possibilité de rachat de cette filiale. Le nom du constructeur italien Fincantieri a rapidement émergé. La transaction porterait sur un montant de 743 millions de dollars.
 

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)