Marine Marchande
L’Abeille Bourbon remorque avec succès l’Emma Maersk

Actualité

L’Abeille Bourbon remorque avec succès l’Emma Maersk

Marine Marchande

A l’issue de son arrêt technique au chantier Damen de Brest, le porte-conteneurs géant Emma Maersk s’est prêté hier à un exercice de remorquage avec l’Abeille Bourbon. Dans des conditions relativement « agitées », avec une mer 4 et un vent de force 5, le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage affrété par la Marine nationale a pu, pendant près de 3 heures, tracter l’imposant navire danois, long de 398 mètres pour une largeur de 56 mètres. Bien que naviguant à vide à l’issue de son passage en cale sèche, l’Emma Maersk, en situation ballastée, présentait un déplacement de près de 100.000 tonnes (170.000 à pleine charge avec plus de 15.000 boites à bord).

 

Sur l'Emma Maersk (© : MARINE NATIONALE)

Sur l'Emma Maersk (© : MARINE NATIONALE) 

 

3 heures de traction à la vitesse de 3 à 5 noeuds

Vers midi, le porte-conteneurs de l’armement Maersk Line a stoppé sa propulsion à une quinzaine milles au sud-ouest de l’île d’Ouessant. Après avoir commencé à dériver, l’Emma Maersk a été pris en remorque par l’Abeille Bourbon, qui s’est écartée lentement du navire en déroulant son câble de remorque sur une distance de 800 mètres environ. Le convoi s’est ensuite mis en route vers l’ouest en montant progressivement en allure. Pendant les quelques 3 heures qu’a duré le remorquage, la progression fut très satisfaisante, avec une vitesse oscillant entre 3 et 5 nœuds. « Les différentes phases de l’exercice se sont déroulées conformément au programme élaboré en concertation avec l’armateur depuis fin janvier », se félicite la préfecture maritime de l’Atlantique.

 

 

Savoir secourir un mastodonte

C’est cette dernière qui a organisé et piloté l’entraînement en vue de préparer les services de l'Etat agissant en mer à un éventuel remorquage d’urgence concernant un bateau de très fort gabarit. « Cet entraînement a permis de mettre en oeuvre, de manière effective, les techniques de remorquage destinées aux porte-conteneurs de grande taille croisant régulièrement au large des côtes françaises, avec l’acheminement par moyen nautique d’une équipe impliquée dans le passage de remorque. La résistance des points de remorquage ainsi que le comportement du porte-conteneurs, moteur stoppé, ont été également évalués. Les équipages (AP Moller-Maersk, Bourbon, Marine nationale) ont mené cet exercice dans un véritable esprit de coopération qui sera riche d’enseignements et contribuera à améliorer la sécurité des navires et de la navigation au large de nos côtes ».

 

L'Abeille Bourbon vue de l'Emma Maersk (© : MARINE NATIONALE)

L'Abeille Bourbon vue de l'Emma Maersk (© : MARINE NATIONALE) 

 

Le dernier entrainement datait de 2013

Pour mémoire, le dernier exercice de ce type s’était déroulé en mars 2013 avec le porte-conteneurs CMA CGM Marco Polo. Un navire de taille équivalente (396 mètres de long, 53 mètres de large, 16.000 EVP) qui avait été remorqué par l’Abeille Bourbon lors de son passage devant la Bretagne. En activité commerciale, il était contrairement à l’Emma Maersk chargé de conteneurs, mais les conditions météo étaient meilleures. 

 

Remorquage d'exercice du Marco Polo en 2013 (© : MARINE NATIONALE)

Remorquage d'exercice du Marco Polo en 2013 (© : MARINE NATIONALE) 

 

Sauvetage et services maritimes Divers marine marchande