Divers
L'accord sur la répartition des migrants peine à convaincre les Européens

Actualité

L'accord sur la répartition des migrants peine à convaincre les Européens

Divers

Deux semaines après la proposition de Malte sur un mécanisme de répartition entre les Etats, un conseil européen Justice Affaires Intérieures a réuni hier l'ensemble des ministres de l'Intérieur de l'Union européenne à Luxembourg. Ils y ont notamment examiné la proposition formulée par l'Italie, la France, Malte et l'Allemagne. Mais l'unanimité est loin puisqu'en tout seuls 10 pays (Irlande, Portugal, Croatie, Luxembourg, Slovénie, Lituanie, Lettonie et Estonie en plus des quatre d'origine) sur les 28 ont annoncé soutenir ce texte, ce qui est insuffisant pour en permettre son application. Toutefois, le commissaire européen Avramopoulos a indiqué que les discussions étaient toujours en cours et il espère pouvoir convaincre et rallier davantage de pays.

Ce mécanisme, dont on ne connaît toujours pas les détails, serait temporaire (six mois en attendant la révision de la convention de Dublin qui prévoit l'accueil des migrants au pays d'arrivée) et s'appliquerait à la zone de Méditerranée centrale. 

En début de semaine, un naufrage devant Lampedusa a coûté la vie à 13 femmes dont certaines enceintes. 

 

Migrants