Défense
L'aéronautique navale a participé au sauvetage de 672 personnes l'an dernier

Actualité

L'aéronautique navale a participé au sauvetage de 672 personnes l'an dernier

Défense

Les différents moyens de l'aéronautique navale française ont contribué, en 2010, au sauvetage de 672 personnes. Partie intégrante des missions de la Marine nationale, le secours en mer ou sur le littoral entre, au large, dans le cadre de l'action de l'état en mer (AEM) sous l'autorité des préfets maritimes ou des commandants de zone et, à terre, sous la direction des Officiers Généraux de Zone de Défense (OGZD). L'année 2010 a, notamment, été marquée par deux événements climatiques majeurs, dans lesquels les moyens de la marine ont été engagés : la tempête Xynthia qui a frappé principalement la Vendée et la Charente-Maritime dans la nuit du 27 au 28 février, et un épisode pluvio-orageux d'une rare violence qui s'est abattu le 15 juin sur la région de Draguignan, dans le Var.

 A Draguignan en juin 2010 (© : MARINE NATIONALE)
A Draguignan en juin 2010 (© : MARINE NATIONALE)


Premiers concernés par les opérations de sauvetage, les hélicoptères de la marine, dont certains, comme les Dauphin de la 35F et les EC225 de la 32F, sont dévolus à ces missions, ont permis de sauver directement 491 personnes en 2010. « Evaluation de la situation, repérage des itinéraires, acheminement des sauveteurs ou prompt secours... Les hélicoptères ont un rôle primordial dans les opérations de secours. Ils sont toujours rapidement engagés, et l'ont particulièrement été en grand nombre pour les inondations de Draguignan », souligne la Marine nationale, qui dispose d'équipages rompus à ces opérations et s'appuie, pour les évacuations, sur les équipes médicales spécialisées du Service de Santé des Armées ou encore des SAMU maritimes.

 Un Gardian (© : MARINE NATIONALE)
Un Gardian (© : MARINE NATIONALE)

La marine française met également en oeuvre, pour les opérations de sauvetage, ses avions de surveillance maritime et de patrouille maritimes, qui disposent de chaînes SAR (Search and Rescue). Dans le Pacifique la flottille 25F a, depuis Tontouta (Nouvelle-Calédonie) et Faa'a (Tahiti), contribué au sauvetage de 56 naufragés. La flottille 24F, basée à Lann-Bihoué (Morbihan), a apporté son concours au sauvetage de 125 personnes. Les avions de la marine ont, aussi, participé au secours de 112 personnes, victimes d'un incendie à bord du navire usine Athéna au large des îles Scilly, le 27 octobre dernier. Sur l'ensemble de 2010, ce sont 181 personnes qui ont été secourues par, ou avec, le concours d'un avion de surveillance ou de patrouille maritime.

 Evacuation par un EC225 (© : MARINE NATIONALE)
Evacuation par un EC225 (© : MARINE NATIONALE)

En matière de sauvetage en mer, les moyens de l'aéronautique navale ont été renforcés en 2010 avec l'arrivée sur le base de Lanvéoc-Poulmic (Finistère) de deux hélicoptères lourds EC225, machines permettant des interventions hauturières et remplaçant les Super Frelon de la 32F aujourd'hui désarmés. De plus, en 2011, deux nouveaux Dauphins de Service Public seront mis en service dans le Pacifique au sein de la 35F. Intervenant aux côtés des avions de surveillance maritime Gardian de la 25F, ces hélicoptères permettront de renforcer les capacités d'action dans cette zone.

 Dauphin SP (© : MARINE NATIONALE)
Dauphin SP (© : MARINE NATIONALE)

Aéronavale