Défense
L’aéronautique navale tourne la page des hélicoptères Lynx
ABONNÉS

Actualité

L’aéronautique navale tourne la page des hélicoptères Lynx

Défense

Après 42 ans de carrière au sein de l’aéronautique navale française, l’hélicoptère Lynx va être officiellement retiré du service le 4 septembre. La cérémonie se déroulera sur la base de Lanvéoc-Poulmic, sur la presqu’île de Crozon, où la 34F était la dernière flottille à mettre en œuvre cette machine. Sur les quarante Lynx produits entre 1977 et 1983 pour la marine française, il n’en restait plus cette année que neuf en parc, dont seulement quatre étaient encore opérationnels en juillet : les 272, 273 et 622 de la 34F, qui ont tenu l’alerte opérationnelle jusqu’au 3 août, ainsi que le Lynx du CEPA/10S remonté depuis Hyères vers Lanvéoc le 23 juillet. Ce jour-là, ses homologues bretons réalisaient au large de Brest leurs ultimes manœuvres à bord d’une frégate, le Latouche-Tréville, évènement auquel Mer et Marine a participé et sur lequel nous reviendrons plus longuement dans une de nos prochaines éditions.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française