Marine Marchande
L'AFCAN a tenu son assemblée annuelle

Actualité

L'AFCAN a tenu son assemblée annuelle

Marine Marchande

L'association française des capitaines de navire a élu un nouveau président lors de son assemblée générale qui s'est tenue les 18 et 19 mars dernier. Le commandant Bertrand Derennes succède au commandant Hubert Ardillon, qui a présidé l'association durant sept ans. Les capitaines ont égalment adopté plusieurs résolutions, dont on trouvera le verbatim ci-dessous :

Résolution n°1 :

La sécurité, le qualité et leur application à bord coûtent cher. Depuis toujours l’AFCAN dénonce les pressions, souvent orales, exercées sur les capitaines, quelque soit le pavillon. Le Capitaine est responsable de la sécurité du navire et de ses biens. Ne pas tenir compte de ses arguments en termes de sécurité, l’obliger à ne pas conduire son navire en toute sécurité est contraire à l’article 5.2 – Partie A du Code ISM. Il paraît malheureusement évident qu’en cas d’incident, ce même article – en lieu et place de l’article 6.1.3 du même code ISM demandant à l’armateur de soutenir son Capitaine pour les sujets touchant la sécurité – sera rapidement mis en avant par l’armement au détriment de son Capitaine. L’AFCAN rappelle à ses Capitaines adhérents la nécessité d’utiliser tous les moyens d’enregistrement à leur disposition qui leur paraîtront utiles pour faire face à de tels procédés.

Résolution n°2 :

L’AFCAN, partageant l’inquiétude des élèves des différentes formations existantes et à venir proposées par l’ENSM quant aux possibilités offertes en matière de stages embarqués ainsi qu’à la possibilité de trouver un emploi à la mer en fin de cursus, rappelle aux armateurs, présents au Conseil d’Administration de l’ENSM, qu’ils ont le devoir d’honorer le nombre de stages nécessaires, en conformité avec la convention STCW, à la formation des officiers

Résolution n°3 :

L'AFCAN rappelle à l'Etat, aux ports, et aux villes portuaires leurs obligations en matière d'accueil des marins en escale telles que définies par la convention du travail maritime, MLC 2006, convention entrée en vigueur en France le 1er mars 2014. A ce jour aucune solution pérenne n’a été définie pour la survie des structures d’accueil des marins en escale (Foyers du Marin ou Seamen’s club)

Divers marine marchande