Marine Marchande
L'Afrique du Sud met en place des centres anti-piraterie

Actualité

L'Afrique du Sud met en place des centres anti-piraterie

Marine Marchande

Avec l'extension de la zone d'attaques pirate au sud du bassin somalien, la menace se rapproche désormais des côtes sud-africaines. Elle est suffisamment précise pour que le gouvernement sud-africain décide de la mise en place de centres maritimes spécialisés dans le renseignement sur la piraterie. Opérationnels au mois d'avril prochain, ils seront reliés à des centres de collecte de renseignements maritimes en Angola, en République démocratique du Congo, au Mozambique, en Tanzanie, à Djibouti et au Kenya, en vertu d'une stratégie de sécurité maritime régionale, lancée en août par la Communauté de développement de l'Afrique australe ( SADC).
Plus de 28.000 navires par an transitent par le canal du Mozambique. Les attaques pirates dans la zone sont de plus en plus nombreuses, et affectent déjà gravement les économies des pays riverains. Le PIB des Seychelles, par exemple, a chuté de 30% en raison des attaques des pirates sur ses bateaux de pêche.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime