Vie Portuaire
L’AIDAmar contraint de rebrousser chemin devant le port du Havre

Actualité

L’AIDAmar contraint de rebrousser chemin devant le port du Havre

Vie Portuaire

Après avoir annulé son escale hebdomadaire au Havre la semaine dernière en raison du mauvais temps, le paquebot AIDAmar a rebroussé chemin hier matin alors qu’il s’était engagé dans le chenal du port normand. En cause, la crainte du commandant d’un blocage sur le terminal croisière, en marge de l’appel à la grève lancé au niveau national ce mardi contre le projet de loi El Khomri. Alors que le mouvement du 31 mars a été bien suivi dans les ports français, la compagnie allemande AIDA Cruises, première cliente du Havre en matière de croisières, avait anticipé la nouvelle journée d’action du 5 avril. C’est en effet le mardi que l’AIDAmar réalise habituellement son escale au Havre, qui fait partie de son programme de croisières d’une semaine au départ d’Hambourg. L’armateur avait donc décidé d’intervertir les escales de Southampton et du Havre, avançant la seconde au lundi et reculant la première au mardi.

Une initiative qui, dit-on sur les quais havrais, n’a pas été appréciée par tout le monde, entrainant affirme certains des menaces - orales - d’un éventuel blocage des accès entre le navire et le quai. Alors que la piste d’un éventuel repli du paquebot vers Honfleur n’a pu être actée compte tenu de la présence d’un navire de commerce, l’AIDAmar a dans un premier temps tenté de rejoindre Le Havre. Mais, après avoir sollicité pilotes et remorqueurs, le commandant du navire, ne parvenant à avoir confirmation de la mise en place des coupées par les services du port, a décidé de ne prendre aucun risque et s’est dérouté vers Southampton, où le navire a passé la nuit. 

Port du Havre