Marine Marchande
L'AIS bientôt intégré aux balises de détresse

Actualité

L'AIS bientôt intégré aux balises de détresse

Marine Marchande

Les entreprises spécialisées dans les balises de détresse, comme le groupe français Orolia, travaillent actuellement sur la possibilité d'intégrer le système d'identification automatique (AIS) dans ces équipements. Pour l'heure, les balises de détresse utilisent deux types de signaux. Le premier, de 406 MHz, sert à la transmission par satellite afin de donner, via le GPS, une position géographique. Historiquement, les balises utilisent aussi un signal de 121.5 MHz servant aux équipes de secours, en phase finale de guidage, afin de se diriger vers les naufragés. Ce signal n'est, malheureusement, pas très efficace.

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer