Défense
L’Albatros fait ses adieux aux TAAF

Actualité

L’Albatros fait ses adieux aux TAAF

Défense

Sur le chemin du retour vers la métropole, où il va être désarmé, le patrouilleur Albatros fait un ultime passage dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF). Au cours d’une brève escale les 24 et 25 mai, le bâtiment de la Marine nationale a, une dernière fois, rendu visite à l’archipel des Crozet, dont il a ravitaillé la base scientifique en vivres et courrier. L’équipage en a également profité pour observer l’immense colonie de manchots royaux installée au pied des bâtiments, où ces magnifiques animaux élevent leurs poussins. 

 

(© : MARINE NATIONALE)

(© : MARINE NATIONALE) 

(© : MARINE NATIONALE)

(© : MARINE NATIONALE) 

(© : MARINE NATIONALE)

(© : MARINE NATIONALE) 

 

Parti le 17 mai de La Réunion, où il était basé depuis plus de 30 ans, l’ancien chalutier, lancé en 1966 et converti en 1984 en patrouilleur austral, poursuit désormais sa route vers Bonne Espérance. Pour son retour à Brest, il a en effet été décidé de lui faire contourner l’Afrique. Avec jusqu’au port du Cap une mission de police des pêches permettant d’assurer une présence de la marine dans la zone des TAAF en attendant la remise en service, en fin d’année, de la frégate Nivôse, en cours de réparation après l’incendie qui l’a gravement endommagée au mois d’octobre.

 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY)

L'Albatros à son départ de La Réunion (© : PATRICK SORBY) 

 

Après l’Afrique du sud, l’Albatros ralliera Sainte-Hélène, qu’il atteindra à la mi-juin. Une escale exceptionnelle pour un bâtiment français et très symbolique puisque 2015 correspond au bicentenaire de l’exil de Napoléon sur cette île isolée de l’Atlantique.

Pour la suite, le patrouilleur remontera vers l’Afrique de l’ouest, où il devrait patrouiller dans les eaux du golfe de Guinée, avant de faire escale à Dakar puis normalement de rejoindre les Canaries. Ce sera la dernière étape de cette mission opérationnelle, l’Albatros devant atteindre Brest le 15 juillet et effectuer ce jour là une dernière sortie avec ses anciens commandants. Dès le lendemain, le processus de retrait du service débutera.

La succession de l’Albatros sera assurée dans le cadre du programme PLV (Polar Logistic Vessel), qui porte sur le remplacement du patrouilleur mais aussi du navire de ravitaillement Astrolabe. Commandé par l’administration des TAAF, armé par la Marine nationale et appelé à être affrété par l’Institut polaire Paul Emile Victor (IPEV), le futur bâtiment doit être livré en juin 2017. Il assurera le ravitaillement de la base antarctique Dumont d’Urville durant l’été austral et effectuera des missions de surveillance et de police des pêches dans la zone économique exclusive des archipels subantarctiques français le reste de l’année. 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française