Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L’Algérie réceptionne son 5ème Kilo et commande des corvettes à la Russie

Défense

La Russie a livré à l’Algérie son cinquième sous-marin du type Kilo. Réalisé à Saint-Pétersbourg, le bâtiment sera escorté jusqu’à sa destination finale par deux unités de la marine algérienne, qui ont transité début avril au large de la péninsule ibérique pour faire route vers la Baltique. Il s’agit de l’El Moussanid, l’un des trois remorqueurs de haute mer mis en service en 2012 et qui sont du même type que les Abeille Bourbon et Abeille Liberté.

 

Le remorqueur

Le remorqueur El Moussanid lors de son transit vers Saint-Pétersbourg (© : MARINE PORTUGAISE)

 

Il est accompagné par le sous-marin Akram Pacha. Livré en 2010, c’est le troisième Kilo algérien mais surtout le premier d’une nouvelle série de quatre, répartie en deux paires commandées respectivement en 2006 et 2014. Il s’agit du modèle 636, une version améliorée des deux premiers Kilo algériens (type 877), le Rais Hadj Mubarek (1986) et l’El Hadj Slimane (1987), qui ont été modernisés en Russie entre 2005 et 2011. Concernant la nouvelle série de quatre, en dehors de l’Akram Pacha, une seconde unité, le Sidi Ahmed Rais, a été livrée par les chantiers russes en 2010. C’est donc maintenant au tour du cinquième, qui devrait être suivi dans les prochains mois par un bâtiment t supplémentaire, en cours d’achèvement à Saint-Pétersbourg.

Longs de 72 mètres et affichant un déplacement d’un peu plus de 3000 tonnes en plongée, les nouveaux Kilo algériens peuvent mettre en œuvre une vingtaine d’armes, dont apparemment des missiles antinavire et d’attaque vers la terre Kalibr.

En dehors des sous-marins, la marine algérienne continue de muscler ses forces de surface. Après les trois frégates du type C28A livrées par la Chine en 2015 et 2016, puis les deux unités du type Meko A200N construites en Allemagne, deux bâtiments du type Tiger (version export des Stereguschiy) ont semble-t-il été commandées à la Russie. Celle-ci aurait également été choisie par Alger, selon le site RBK Tatarstan, pour une nouvelle série de quatre patrouilleurs hauturiers, qui tiennent en réalité plus de corvettes que d’OPV. Il s’agit d’unités du type 22160, dont six sont en construction pour la flotte russe de la mer Noire (la tête de série est en essais). Ces bâtiments de 94 mètres et 1700 tonnes de déplacement sont notamment conçus pour pouvoir mettre en œuvre des Kalibr et disposent de solides moyens de lutte anti-sous-marine. La première corvette serait réalisée en Russie et les trois suivante en transfert de technologie dans les chantiers algériens. 

 

 

Marine algérienne