Défense
L'Allemagne accepterait de construire un sixième sous-marin pour Israël

Actualité

L'Allemagne accepterait de construire un sixième sous-marin pour Israël

Défense

Après de longues et difficiles négociations, un accord aurait été trouvé entre Berlin et Tel Aviv en vue de la commande d'un nouveau sous-marin destiné à la marine israélienne. D'après la presse israélienne, l'Allemagne aurait refusé, comme les deux bâtiments précédents, de financer un tiers du coût. Mais Angela Merkel accepterait que les Israéliens bénéficient de facilités de paiement.
Le nouveau sous-marin serait un sistership des deux unités du type Dolphin II actuellement en construction aux chantiers HDW de Kiel. Longs de 67 mètres pour un déplacement de 2400 tonnes en plongée, ces bâtiments sont apparemment dotés d'un système de propulsion anaérobie, très probablement dérivés du PERMASYN dont sont équipés les U-Boote allemands du type 212 A, dont ils sont dérivés. Armés par environ 35 hommes d'équipage et disposant, selon certaines sources, d'une capacité d'emport de 20 commandos. Le premier Dolphin II devrait mis à l'eau cette année en vue d'une livraison en 2012, l'achèvement de son sistership étant prévue en 2013. Quant au troisième, sa mise en service dépendra de la signature du contrat, mais on peut estimer qu'elle interviendrait en 2014/2015.
Ces bâtiments s'ajouteront aux trois sous-marins du type Dolphin déjà en service. Egalement réalisés par HDW, ces sous-marins ont été mis en service en 1999 et 2000. Dotés d'une propulsion classique, ils ne mesurent que 57.3 mètres de long et présentent un déplacement de 1900 tonnes en plongée. Ils mettraient en oeuvre 16 torpilles lourdes et missiles antinavire. Certains spécialistes estiment également que les sous-marins israéliens ont acquis une capacité de mise en oeuvre de missiles de croisière (Popeye Turbo) dotés d'une tête nucléaire de 250 kilotonnes et d'une portée, selon les sources, de 350 à 1700 kilomètres. Ces informations ont, jusqu'ici, toujours été démenties par l'armée israélienne.

Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)