Défense
L'Allemagne propose d'envoyer une frégate avec le Charles de Gaulle

Actualité

L'Allemagne propose d'envoyer une frégate avec le Charles de Gaulle

Défense

Alors que François Hollande et Angela Merkel se sont rencontrés mercredi à Paris, l’Allemagne a annoncé hier être prête à soutenir la France dans son combat contre Daech. Berlin ne compte pas intervenir directement contre le groupe terroriste mais apporter des composantes de protection, de reconnaissance et de logistique. Une aide que la ministre allemande de la défense, Ursula von der Leyen, a précisé. Il s’agit d’une frégate pour se joindre à l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle, qui opère depuis lundi au large de la Syrie, des moyens satellites et des avions Tornado équipés pour la reconnaissance, ainsi que avions de ravitaillement à même de soutenir les appareils de combat français dans leurs raids à grande distance.

Concernant le groupe aéronaval français, en plus du Charles de Gaulle et son groupe aérien embarqué (comprenant notamment 26 Rafale et Super Etendard), on trouve la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet, un sous-marin nucléaire d’attaque et le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne. La frégate belge Léopold I y est également intégrée, alors que le destroyer lance-missiles britannique HMS Defender a reçu l’ordre de faire de même.