Marine Marchande
L'alliance entre CMA CGM, Maersk et MSC va pouvoir entrer en service

Actualité

L'alliance entre CMA CGM, Maersk et MSC va pouvoir entrer en service

Marine Marchande

Le projet P3 d'alliance opérationnelle entre les trois géants du conteneurs, CMA CGM, Maersk Line et MSC, va pouvoir devenir réalité après que les autorités de la concurrence de la Commission européenne ait donné, en début de semaine, leur accord. Ce nouveau réseau vise à la mise en place d’un centre d’exploitation conjoint, basé à Londres,  qui gérera 255 navires, avec une capacité de transport de 2.6 millions d’EVP (équivalent vingt pieds – taille standard du conteneur). Il n’y aura, en revanche, aucune mise en commun d’offres commerciales ou de services clients. Les armements espèrent, en partageant les capacités de leurs navires, apporter un meilleur service au client en augmentant le nombre de rotations et de ports touchés en escales directes. Mais ils souhaitent surtout mieux maîtriser la surcapacité actuelle de l’offre de transport, qui plombe les taux de fret et leurs comptes, à l’heure où tous ont choisi de continuer à investir dans de très gros navires. 

En 2011, CMA CGM et MSC avaient déjà initié le mouvement en concluant un accord portant sur la ligne Asie-Europe. En face, la riposte s’est organisée de la même manière : 6 armements (Hapag-Lloyd, OOCL, APL, Hyundai, MOL et NYK) ont fait de même. La grande nouveauté de cette nouvelle alliance est l’arrivée du mastodonte Maersk, représentant un peu plus de 15% du marché mondial à lui tout seul. Cette nouvelle alliance va représenter un peu plus de 40% de la capacité de transport mondial. Elle devrait démarrer à la'utomne prochain.

 

 

CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français Maersk | Actualité du groupe maritime danois MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots