Construction Navale
Lamanage: Alumarine livre les deux premières vedettes de sa nouvelle gamme
ABONNÉS

Actualité

Lamanage: Alumarine livre les deux premières vedettes de sa nouvelle gamme

Construction Navale

Ce sont les deux premiers exemplaires de la nouvelle gamme de vedettes de lamanage conçue par Alumarine pour répondre aux dernières évolutions règlementaires, en particulier sur la fonction de remorquage. Spécialisé dans les bateaux en aluminium, le chantier de Couëron, près de Nantes, vient de livrer le Gilles IV au groupe Lamanage Huchet Desmars et le Marlin au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire.

La vedette de LHD est une unité de 7 mètres de long pour 3.35 de large (hors tout avec défenses) et 1.25 mètre de tirant d’eau pour un déplacement lège armé de 4.9 tonnes. Equipé d’un moteur Volvo D7C-B TA de 265 cv, le Gilles IV peut atteindre 18 nœuds et offre une capacité de traction de 1.8 tonne.

 

Le Gilles IV pendant ses essais (© ALUMARINE SHIPYARD)

Le Gilles IV pendant ses essais (© ALUMARINE SHIPYARD)

Le Gilles IV pendant ses essais (© ALUMARINE SHIPYARD)

Le Gilles IV pendant ses essais (© ALUMARINE SHIPYARD)

 

Un peu plus longue mais légèrement moins large, la nouvelle vedette de lamanage du GPMNSN mesure quant à elle 7.5 mètres de long pour 3.2 de large, avec un tirant d’eau de 1.25 mètres et un déplacement de 4.9 tonnes également. Le Marlin est équipé d’un moteur Iveco FPT NEF 280 d’une puissance de 180 cv, ce qui lui offre une vitesse maximale à mi-charge de 13 nœuds. Sa capacité de traction est de 1.4 tonne.

« Les essais de ces vedettes se sont très bien déroulés. Elles ont passées haut la main tous les tests fonctionnels et réglementaires (traction, vitesse, stabilité), nous sommes très contents des résultats. On a aujourd’hui une gamme très aboutie, qui a bénéficié du retour d’expérience des lamaneurs et du chantier », explique-t-on à Mer et Marine chez Alumarine, qui a ces 30 dernières années réalisé plus de 70 vedettes de lamanage en France et pour l’export (principalement en Afrique). « Nous sommes l’un des rares chantiers à avoir construit autant de vedettes de lamanage, et avec autant de spécificités (timonerie ou console, plateforme avant servant aussi au pilotage, potence, certification ATEX pour travailler sur les zones dangereuses etc.). C’est un métier exigeant que nous connaissons bien, qui nécessite réactivité et précision. Les lamaneurs ont besoin de bateaux robustes, fiables, très stables et particulièrement manœuvrant, y compris sous remorque, qui leur garantissent efficacité et sécurité ».

Pour Alumarine, le bon déroulement des essais et la livraison des Gilles IV et Marlin est une étape importante puisque le chantier dispose maintenant de produits réalisés et éprouvés pour sa nouvelle gamme, qui comprend des unités de 7 à 9 mètres avec plusieurs puissances disponibles (160 à 425 cv) et un bollard pull allant de 1.2 t à 2.5 tonnes selon les modèles. « La nouvelle gamme a été redimensionnée pour répondre à 100% à aux exigences opérationnelles et réglementaires. Les vedettes passent tous les critères de stabilité de la division 222 et du règlement BV NR467 relatif au remorquage ».

La construction d'une troisième vedette va démarrer dans quelques jours à Couëron. Il s’agit d’un bateau de 7.5 mètres destiné aux lamaneurs du port de Dunkerque, pour qui Alumarine a réalisé plusieurs unités par le passé. La dernière en date était une vedette de lamanage de 9.2 mètres livrée en 2016. Celle dont la construction va commencer sera équipée d’un moteur Volvo D7 de 265 cv et d’un propulseur hydraulique de 300 kg. Le plan de défense sera légèrement différent pour répondre aux besoins spécifiques des lamaneurs nordistes.  

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Alumarine Shipyard | Actualité du chantier de Couëron spécialisé dans l'aluminium