Energies Marines
Lamanage Huchet Desmars se positionne sur l’éolien offshore

Actualité

Lamanage Huchet Desmars se positionne sur l’éolien offshore

Energies Marines

Basé à Donges, le groupe Lamanage Huchet Desmars (LHD), via sa filiale Atlantique Marine Services, spécialisée notamment dans les travaux maritimes, a décidé d’acquérir un crew boat neuf réalisé par Chantier Allais à Cherbourg. Livrable mi-juin, le JLD Maëly, du type ESUS 190, mesurera 19 mètres de long pour 4.9 mètres de large. Réalisé en aluminium et doté d’hydrojets avec une motorisation Volvo, il sera armé par 2 marins et pourra jusqu’à 30 passagers. S’y ajoutera une capacité d’emport de fret et de matériel de 4 tonnes, pour une surface de stockage de 28 m² sur le pont.

Guérande et Noirmoutier en ligne de mire

« Ce navire est en particulier destiné à servir les futurs champs éoliens qui seront installés au large de Guérande puis de Noirmoutier. Lorsque les navires de construction de ces parcs seront en place, il faudra en effet assurer des transferts de personnel, de matériel et de vivres. Nous allons répondre à ce besoin et, pour apporter le meilleur service à nos futurs clients, nous avons décidé d’acquérir ce crew boat neuf qui aura d’importantes capacités de transport de personnel et de fret, tout en offrant une plateforme très stable », explique le responsable des opérations chez LHD, qui précise que le JLD Maëly pourra également « servir de navire de support à des plongeurs pour des interventions sous-marines ». Alors que de nombreux crew boats d’occasion sont disponibles sur le marché compte tenu des difficultés actuelles de l’offshore pétrolier et gazier, Philippe Gloor souligne que le groupe a aussi voulu, en commandant chez Allais, participer au développement de la filière EMR dans l’Hexagone : « Le navire sera bien entendu armé sous pavillon français et la décision d’acheter un bateau construit en France est un vrai choix et un signal important pour nos clients ».

Assurer une redondance avec deux crew boats

La société ligérienne, qui emploie 49 personnes et exploite de nombreux moyens nautiques pour le lamanage et les travaux portuaires et maritimes, dispose déjà d’un crew boat, le Margaret Elaine, vedette de 14.9 mètres pouvant transporter 10 passagers. « Le nouveau navire est complémentaire. Il va nous permettre de monter en gamme mais également de disposer d’une redondance dans les moyens nautiques, ce qui sécurisera l’offre de services auprès de nos clients ». En plus de Guérande et Noirmoutier-Yeu, LHD se positionnera aussi sur le futur parc pilote d’éoliennes flottantes qui sera implanté au large de Groix, près de Lorient. Et le groupe pourra aussi proposer à l’avenir son nouveau bateau à l’affrètement pour d’autres projets le long des côtes françaises.

Servir les navires au mouillage devant Saint-Nazaire

En attendant que le JLD Maëly puisse travailler au profit des champs éoliens offshore, dont la construction devrait débuter d’ici 2019, le nouveau crew boat sera, comme c’est déjà le cas pour le Margaret Elaine, employé par Atlantique Marine Services pour effectuer des relèves d’équipages et transporter du fret au profit des navires de commerce au mouillage au large de Saint-Nazaire.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire