Défense
L'amiral Guillaud passe le treillis pour sa première inspection à l'étranger

Actualité

L'amiral Guillaud passe le treillis pour sa première inspection à l'étranger

Défense

Chef d'état-major des Armées depuis le 25 février, l'amiral Edouard Guillaud a effectué sa première inspection en tant que CEMA en Afghanistan. Laissant son uniforme bleu marine pour passer en mode treillis et béret noir, l'amiral est allé, le 6 mars, à la rencontre des militaires français engagés sur ce théâtre d'opération. Au cours de ce déplacement, le CEMA s'est entretenu avec les équipes médicales du Service de Santé des Armées à Kaboul, avant d'inspecter la Task force La Fayette, en Kapisa. Le 7 mars, l'amiral Guillaud s'est entretenu, au QG de l'ISAF, avec le général Mc Chrystal, commandant les forces de l'OTAN en Afghanistan. Avant son retour en France, le CEMA a fait un passage par la base aérienne de Kandahar, où son positionnés des moyens aériens français.

Visite de la Forward operation base de Tagab (© : EMA)
Visite de la Forward operation base de Tagab (© : EMA)

« Sur toutes les emprises, le CEMA s'est adressé à ses hommes pour souligner l'importance de leur engagement en Asie centrale. Il a rappelé que l'action militaire internationale, après y avoir apporté la sécurité nécessaire aux populations, privilégie désormais l'appui à l'autonomisation des forces de sécurité afghanes, afin de créer les conditions nécessaires à la pleine gouvernance et au développement du pays par les Afghans eux-mêmes. Dans cette perspective, la France va prochainement déployer une septième OMLT (Operational Mentoring Liaison Team, ndlr) en Afghanistan et créer, dans le cadre d'Epidote qui contribue à la formation des cadres de l'ANA, une école de blindés », explique l'Etat-major des Armées.
A noter que l'amiral Guillaud était précédemment chef d'état-major particulier du président de la République. Il a été remplacé à ce poste par le général Benoit Puga, jusqu'ici patron des renseignements militaires. Cette nomination a fait l'objet d'un arrêté paru samedi dernier au Journal Officiel.