Défense
Lancement d'Helios 2B : La Guyane sous très haute surveillance

Actualité

Lancement d'Helios 2B : La Guyane sous très haute surveillance

Défense

L'armée de l'Air, l'armée de Terre et la Marine nationale sont sur le pied de guerre, en Guyane, à la veille du lancement d'Helios 2B. C'est demain que la fusée Ariane 5 doit mettre sur orbite le satellite d'observation militaire. Depuis le 3 décembre, le dispositif « Bubo », destiné à assurer la protection du centre spatial de Kourou, est opérationnel. Son objectif est de mettre en oeuvre les moyens de la chaîne de défense aérienne à l'occasion du lancement d'Helios 2B. Quatre mirages 2000 de l'escadron de chasse 2/5 « Ile de France » et un E-3F Awacs de l'escadron de détection et de contrôle 36 « Berry » sont arrivés de la métropole. Ils complètent les moyens déployés en permanence en Guyane : l'escadron d'hélicoptères outre-mer (EHOM) 68 « Guyane » et ses hélicoptères Fennec, les unités du 3e REI chargées de la défense sol-air et le centre de détection radar de l'armée de l'Air, qui assure la surveillance de l'espace aérien guyanais. Alors que l'armée de Terre a mobilisé pour l'occasion 250 militaires, soit un hélicoptère Puma et des sections d'infanterie, la Marine nationale participera également à protection du tir d'Ariane 5. Un avion de surveillance maritime Falcon 50M et le patrouilleur La Capricieuse veilleront au large.

La Capricieuse (© : EMA)
La Capricieuse (© : EMA)

E-3 F au décollage (© : EMA)
E-3 F au décollage (© : EMA)

Formation de 4 Mirage 2000 (© : EMA)
Formation de 4 Mirage 2000 (© : EMA)

Hélicoptère Fennec (© : EMA)
Hélicoptère Fennec (© : EMA)

Ariane 5 (© : ESA - CNES - ARIANESPACE)
Ariane 5 (© : ESA - CNES - ARIANESPACE)

Ariane 5 (© : CNES)
Ariane 5 (© : CNES)

Ariane 5 et Helios 2B (© : CNES)
Ariane 5 et Helios 2B (© : CNES)

 Helios 2B (© : CNES)
Helios 2B (© : CNES)