Energies Marines
Lancement d'un Master « Sciences et Technologies des Energies Renouvelables »

Actualité

Lancement d'un Master « Sciences et Technologies des Energies Renouvelables »

Energies Marines

Alors que le fort développement des énergies alternatives voit une implication grandissante des industriels, il est logique que l'enseignement et la formation suivent. Ainsi, Total, ParisTech et l'Ecole Polytechnique, avec le soutien d'EDF, PSA Peugeot Citroën, Saint Gobain et Schneider Electric, ont annoncé hier le lancement pour la rentrée universitaire 2011, d'un Master 2 intitulé « Sciences et Technologies des Energies Renouvelables ». Cette formation de haut niveau, pilotée par l'Ecole Polytechnique, s'adresse aux étudiants du monde entier en ingénierie, mécanique ou physique, issus de grandes universités internationales. Elle formera chaque année une quarantaine de professionnels ou de chercheurs dans les domaines de la génération, du stockage et de la distribution des différents types d'énergies renouvelables, y compris les EMR (Energies Marines renouvelables). Ainsi, les cours dispensés s'articuleront autour de quatre thématiques : photovoltaïque (Photovoltaïque couches minces - Technologies photovoltaïques dans l'industrie - Polymères pour le photovoltaïque), vecteurs de stockage (Production renouvelable d'électricité par voie thermodynamique - Filière hydrogène : production, stockage, piles à combustibles, aspects économiques - Batteries et stockage), réseaux (Optimisation des réseaux - systèmes électriques - Intégration des énergies décentralisées dans les réseaux intelligents) ainsi que les éoliennes et hydroliennes (Ressources fluviales et maritimes pour les énergies renouvelables). Les étudiants suivront également des cours transverses traitant de l'évaluation de la ressource, de la biomasse et de la bioénergie, ainsi que des aspects socio-économiques liés au développement des énergies renouvelables.
Ces cours seront dispensés de septembre à février. Le second semestre, de mars à août, sera, quant à lui, consacré à un stage de recherche dans un laboratoire public ou privé, en France ou à l'étranger.

« Accompagner les changements de demain en formant des expert »

Le programme du Master 2 STER s'appuie sur les compétences académiques de 10 grandes écoles du réseau ParisTech (Agro ParisTech, Arts et Métiers ParisTech, Chimie ParisTech, Ecole des Ponts ParisTech, Ecole Polytechnique, ENSTA ParisTech, ESPCI ParisTech, HEC Paris, Mines ParisTech, Telecom ParisTech), ainsi que sur l'expertise de partenaires industriels. « ParisTech souhaite mettre au service de cette formation de pointe les compétences de ses meilleurs enseignants et spécialistes. Il y implique aussi des laboratoires de recherche de premier plan. Pour mieux répondre aux besoins de l'industrie et aux défis sociétaux liés aux problématiques énergétiques, ParisTech s'est assuré du concours de partenaires industriels, de renommée internationale », explique Cyrille van Effenterre, président de ParisTech. Du côté des industriels, on mise également beaucoup sur le rôle de la formation dans un contexte de fort développement des énergies alternatives. C'est le cas du groupe Total, qui fait partie des acteurs ayant initié ce Master. « Total souhaite accompagner les changements de demain, en formant des experts qui sauront s'adapter aux nouvelles réalités énergétiques et environnementales. Nos compétences en matière d'énergies renouvelables, notre présence à l'international et notre forte implication dans cette formation, comme la présence importante à nos côtés des autres partenaires industriels de ce Master, offriront aux jeunes diplômés des perspectives d'activités professionnelles aussi bien dans l'univers académique que dans celui de l'industrie », estime Philippe Boisseau, directeur général Gaz & Energies Nouvelles de Total.
Le Master Sciences et Technologies des Energies Renouvelables fait partie des masters européens retenus par la Knowledge and Innovation Community (KIC) InnoEnergy ; initiative de l'Union européenne visant à promouvoir l'innovation et l'entreprenariat en Europe. A ce titre, les étudiants de cette formation bénéficieront d'un diplôme européen. Le Master accueillera par ailleurs plusieurs étudiants chinois issus du programme Sino-Européen ICARE (Institute for Clean and Renewable Energy), donnant lieu à la délivrance d'un double diplôme de Master.

Energies Marines Renouvelables