Défense

Actualité

L’ancien Bougainville sert de rempart au Charles de Gaulle

Défense

Afin de protéger la forme toulonnaise dans laquelle le porte-avions Charles de Gaulle est depuis vendredi dernier en cale sèche (voir notre article à ce sujet), la coque de l’ex-bâtiment de transport et de soutien Bougainville a été remorquée jusqu’aux bassins Vauban. L’ancien BTS a pris place devant le bateau porte fermant la cale et assurant son étanchéité, permettant ainsi de protéger l’infrastructure en cas d’attaque terroriste. Ce n’est pas la première fois qu’une telle mesure est prise. Ainsi, lors du passage en cale sèche du Charles de Gaulle lors de sa période de grande maintenance (IPER), en 2008, c’est l’ex-frégate lance-missiles Suffren qui avait été disposée devant la forme où se trouvait le porte-avions.

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

Dernier bâtiment construit par les chantiers nantais Dubigeon, le Bougainville, lancé en 1986, est entré en service deux ans plus tard après son achèvement à Saint-Nazaire. Initialement construit pour les besoins du centre d'expérimentation nucléaire du Pacifique, notamment le transport entre Papeete et Mururoa, il avait été modifié à Lorient en 1998 et 1999 afin d’être transformé en navire collecteur de renseignements. Il a été utilisé à cet effet jusqu'à la fin 2005, avant d'être remplacé par le Dupuy de Lôme. Après avoir été utilisé un certain temps pour des missions de transport et de surveillance, le Bougainville a finalement été désarmé en 2008. Long de 112.8 mètres pour un déplacement de 5200 tonnes en charge, ce navire, doté d’un radier de 78 mètres de long et 10 mètres de large, pouvait embarquer deux chalands de débarquement et 1200 tonnes de matériel. Il disposait d’une grue d'une capacité de 37 tonnes (à 12 mètres) et d'une plateforme pouvant accueillir un hélicoptère, ainsi que de locaux hospitaliers avec un bloc opératoire.   

 

 

Le Bougainville de retour de son ultime mission, en 2008 (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

Le Bougainville de retour de son ultime mission, en 2008 (© : MER ET MARINE - JLVENNE)

 

Marine nationale