Marine Marchande
L'ancien Senlac de Sealink part à la casse

Actualité

L'ancien Senlac de Sealink part à la casse

Marine Marchande

Construit à l'arsenal de Brest pour le compte des chemins de fer britanniques et entré en service en mai 1973, l'ancien ferry Senlac a été ferraillé. Longtemps exploité en Manche par Sealink au travers du partenariat liant la SNCF et son homologue britannique, le navire a fini ses jours au chantier de démolition d'Aliaga, en Turquie. C'est ce que nous apprend l'association Robin des Bois. Long de 118 mètres, le navire, capable d'atteindre 19 noeuds, pouvait transporter 250 voitures et 1400 passagers. Le Senlac avait débuté sa carrière sur la ligne Dieppe - Newhaven, où il remplaça le Falaise et fut exploité avec les ferries français Valençay et Villandry. « Pendant 12 ans, le Senlac assure régulièrement la ligne jusqu'à ce que le partenaire anglais - désormais privatisé - décide de se retirer de la ligne de Dieppe, ce qui cause une forte mobilisation sociale outre-Manche dont on n'a pas oublié le slogan « Save our Senlac ». Le navire est finalement repris par la SNCF en février 1985 (celle-ci en détenait déjà les 2/3 alors qu'il était sous pavillon anglais) et continue son service sous pavillon français jusqu'à son remplacement par le Versailles. Il semble n'avoir connu qu'un seul incident notable : dans la nuit du 13 au 14 janvier 1986, une forte tempête l'a précipité contre la jetée Est alors qu'il entrait à Dieppe, lui occasionnant plusieurs brèches dans la coque », rappelle Robin des Bois.
Vendu en 1987 à l'armement grec Ventouris Sea Lines, le Senlac est rebaptisé Apollo Express et assure les liaisons entre le Pirée plusieurs îles, jusqu'à Santorin. Cédé à Agapitos Express Lines en 1995, le ferry poursuit sa carrière en Grèce sous le nom d'Express Apollon et changera encore deux fois de compagnie (Hellas Ferries en 1999 et Hellenic Seaways en 2005) avant d'être repris par son dernier propriétaire, European Seaways, qui l'intègre en 2007 et le renomme Apollon. Ses ultimes traversées seront effectuées entre l'Italie et l'Albanie.
On notera que les deux sisterships de l'ex-Senlac, les Hengist et Horsa, sont toujours en service. Egalement construits à Brest et livrés en juin et juillet 1972, ces navires, qui ont aussi fait partie de la flotte de Sealink, continuent selon Robin des Bois d'être exploités en Grèce sous le nom d'Agios Georgios et Penelope A.
____________________________________________

- Voir le site ferryfantastic.webs.com, d'où est extraite la photo illustrant cet article