Histoire Navale
L'André Malraux cartographie les épaves du Débarquement

Actualité

L'André Malraux cartographie les épaves du Débarquement

Histoire Navale

Le navire André Malraux du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) vient de terminer sa troisième campagne au large des plages normandes. Du 8 au 26 avril, il a mis en oeuvre des plongeurs et ses moyens embarqués, notamment les sondeurs multifaisceaux, pour continuer la cartographie des épaves de juin 1944, dont près de 150 sont actuellement recensées. Cette opération est effectuée à la demande de la région Normandie dans le cadre du classement à l'UNESCO des plages du Débarquement.

 

L'André Malraux a effectué une escale au Havre (©  FABIEN MONTREUIL)

L'André Malraux a effectué une escale au Havre (©  FABIEN MONTREUIL)

(©  FABIEN MONTREUIL)

(©  FABIEN MONTREUIL)

​​​​​​​

Construit par le chantier iXblue de La Ciotat, l’André Malraux a été baptisé le 23 janvier 2012 en hommage à celui qui a fondé le DRASSM en 1966. Ayant remplacé l’Archéonaute, âgé de 43 ans, le navire, réalisé en matériaux composites, mesure 36.3 mètres de long pour 8.85 mètres de large, avec un tirant d'eau de 3.2 mètres. Affichant un déplacement de 275 tonnes en charge, il dispose d'une propulsion diesel-électrique et peut naviguer à la vitesse de 13 nœuds. Capable de loger pour plusieurs jours une petite quinzaine de marins et scientifiques, l'André Malraux peut embarquer, à la journée, une équipe de 30 personnes, le nombre de plongeurs pouvant aller jusqu’à 20.