Défense
Lanvéoc: A l'école des marins du ciel

Focus

Lanvéoc: A l'école des marins du ciel

Défense

Piloter dans l'aéronavale n'est pas un rêve inaccessible. Certes, il y a peu d'élus chaque année. Mais les critères d'entrée à l'école d'initiation au pilotage de la BAN de Lanvéoc-Poulmic, unique en France, sont bien moins élevés qu'on l'imagine. Une base qui fait la part belle aux hélicoptéristes. 

« Pour piloter un Rafale, un Atlantique ou un NH90, il faut des gens bien câblés, c'est sûr. Mais pas besoin d'être ingénieur ou astronaute ». Le capitaine de vaisseau Marc Gander, commandant la Base aéronavale (BAN) de Lanvéoc-Poulmic, n'a qu'une idée en tête : casser le mythe qui consiste, dans l'inconscient collectif, à croire que piloter un avion ou un hélicoptère de combat est un métier inaccessible au commun des mortels. Il est bien placé pour en parler, lui qui n'a pour seuls diplômes « que trois CAP et un bac ». « Les gens imaginent aussi que parce que nous volons, nous appartenons à l'armée de l'Air. Mais ici, c'est l'aéronavale. Nous formons des marins. Des marins du ciel... », poursuit le capitaine de frégate Damien Dubois, commandant l'école d'initiation au pilotage (EIP)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française