Construction Navale
L'appel d'offres pour la construction de Polar Pod bientôt lancé

Actualité

L'appel d'offres pour la construction de Polar Pod bientôt lancé

Construction Navale

Le projet du Polar Pod se concrétise. Imaginé il y a plusieurs années par Jean-Louis Etienne et dessiné par Laurent Mermier et le cabinet Ship ST, la future plateforme destinée à dériver dans le courant subantarctique, a désormais rejoint le giron de l'Ifremer. L'Institut vient de faire une déclaration préalable à l'appel d'offres européen qui sera publié le 28 janvier prochain. Dans une note d'information, publiée au journal officiel de l'Union européenne, l'Ifremer indique que l'appel d'offres porte sur la reprise des études préliminaires, les études d'exécution, la construction et l'assemblage, les essais, le transport et la livraison, la mise en service, la formation des marins, la garantie et la maintenance. 

Pour mémoire, Polar Pod est une station dérivante autonome montée sur une architecture très particulière inspirée des plateformes pétrolières de type SPAR. En tout, Polar Pod va mesurer 125 mètres de haut pour un tirant d’eau de 75 mètres et un tirant d’air de 40 mètres. Il sera constitué d’un flotteur en acier, d’une nacelle en aluminium et de 260 m² de voilure répartis en deux ailes.  D’un poids en charge de 800 tonnes, son ballast pèse quant à lui 150 tonnes. Pour avancer, la plateforme s’appuiera principalement sur la dérive du courant. Huit personnes pourront embarquer sur le navire, cinq scientifiques et trois marins qui assureront la conduite de la station.

Voir notre reportage complet sur le projet Polar Pod

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Arctique et Antarctique | Actualité maritime des zones polaires