Défense

Actualité

L’Aquitaine fait son entrée dans la base navale de Toulon

C’est escortée par les jets d'eau des remorqueurs et avec deux amiraux à bord que la première frégate multi-missions de la Marine nationale est arrivée hier à Toulon. Un évènement pour la grande base navale varoise puisque, si l’Aquitaine commence à être bien connue sur la façade atlantique, elle réalise actuellement sa première incursion en Méditerranée. Symbole du renouvellement de la plupart des frégates de premier rang de la flotte française, la nouvelle FREMM suscite donc, comme on peut s’en douter, le plus grand intérêt des marins toulonnais.  

Commandé par le capitaine de vaisseau Benoît Rouvière, le bâtiment a été rejoint, avant son entrée dans la rade, par le vice-amiral d’escadre Yann Tainguy, préfet maritime de la Méditerranée, ainsi que le vice-amiral d’escadre Xavier Magne, commandant de la Force d’Action Navale. Un accueil très « étoilé » qui démontre l’importance que la marine accorde à ce programme, considéré comme essentiel pour lui permettre d'assurer ses missions.

 

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon, hier (MARINE NATIONALE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Arrivée à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Arrivée à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Sur la passerelle de l'Aquitaine (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Sur la passerelle de l'Aquitaine (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Sur la passerelle de l'Aquitaine (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le CV Rouvière entouré des amiraux Magne et Tainguy (© MER ET MARINE - JLVENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

(© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon (© MARINE NATIONALE)

 

(© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

L'Aquitaine à quai dans la base navale (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'Aquitaine à quai dans la base navale (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Quatre FREMM et deux FREDA seront basées à Toulon

 

 

Alors que l’Aquitaine a été livrée en décembre par DCNS et que la Normandie, en achèvement à Lorient, débutera ses essais en mer au second semestre de cette année, 11 FREMM doivent être réalisées pour les besoins de la FAN et, au travers d’elle, de l’Etat-major des Armées. Les neuf premières auront des capacités renforcées en termes de lutte anti-sous-marine, alors que les deux suivantes (appelées FREDA) seront spécialisées dans la défense aérienne. La dernière doit être livrée en 2022 afin que les frégates des types F67 (Tourville), F70 ASM (Georges Leygues) et F70 AA (Cassard) soient toutes remplacées.

Cinq FREMM, dont l’Aquitaine, seront basées à Brest, où elles seront, entre autres, chargées de veiller sur la sécurité des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Quatre FREMM et les deux FREDA auront Toulon pour port d’attache, d’où elles pourront notamment protéger le porte-avions Charles de Gaulle et les bâtiments de projection et de commandement. D’importants travaux ont d’ailleurs débuté dans le port varois, au niveau de l’îlot Castigneau, qui accueillera les futures frégates.  

Quant à l’Aquitaine, elle ne va pas s’éterniser. Dès demain, la frégate doit reprendre la mer afin de mener une série d’essais. A l’issue, elle débutera sa traversée de longue durée, qui doit la conduire vers l’Afrique et le continent américain, un périple de plus de trois mois destiné notamment à tester le bâtiment dans différents environnements. Et un passage obligé avant son admission au service actif, prévue en fin d’année.

 

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon, hier (© MARINE NATIONALE)

 

L'Aquitaine arrivant à Toulon, hier (© MARINE NATIONALE)

Marine nationale