Défense
L'Aquitaine teste avec succès ses senseurs au large de la Bretagne

Actualité

L'Aquitaine teste avec succès ses senseurs au large de la Bretagne

Défense

Premiers enregistrements de pistes radar, premières images infrarouges, premiers déploiements du sonar remorqué... La tête de série du programme des frégates européennes multi-missions (FREMM) a achevé avec succès sa deuxième phase d'essais en mer. C'est ce qu'annonce DCNS, qui a conçu le navire et l'a réalisé sur son site de Lorient. Après trois semaines de tests jusque dans le golfe de Gascogne, l'Aquitaine a regagné samedi dernier son quai d'armement à Lorient. Durant cette campagne, les équipes de DCNS ont pu s'assurer des bonnes performances du système de combat de la frégate, qui doit être livrée à la Marine nationale en 2012. Les essais ont notamment concerné les principaux senseurs, comme les radars, le sonar de coque, le sonar remorqué, ou encore le système de détection infrarouge.

L'Aquitaine (© : BERNARD PREZELIN)
L'Aquitaine (© : BERNARD PREZELIN)

« Cette deuxième phase d'essais au large a de nouveau été concluante : elle a permis de s'assurer des bonnes performances de chaque senseur, dont l'intégration a bord a été menée par DCNS », souligne Vincent Martinot-Lagarde, directeur des programmes FREMM. « L'ensemble de ces essais est conforme aux attentes initiales et notamment aux performances constatées sur la plateforme d'intégration », précise-t-il. « Tous ces éléments soulignent le bon déroulement de la réalisation de la FREMM Aquitaine».
De jour comme de nuit, les nombreux tests se sont enchaînés à un rythme très intense. Les équipes à bord ont également commencé à jouer des scenarii opérationnels : le but est de collecter les informations délivrées par les différents senseurs et de vérifier la pertinence des données et analyses présentées par les systèmes du navire. Au cours de ces trois dernières semaines, ce sont plus de 200 femmes et hommes, dont soixante membres de la Marine nationale, qui ont participé à la seconde phase d'essais en mer à bord de l'Aquitaine, des bateaux-navettes amenant régulièrement le personnel jusqu'au navire.
Cette première série d'essais étant maintenant achevée, DCNS va entamer les phases de finitions du bâtiment durant lesquelles plus de la moitié des locaux du bord seront peints et les derniers éléments mobiliers embarqués. La prochaine sortie en mer de l'Aquitaine aura lieu au cours de l'automne.

Naval Group (ex-DCNS)