Croisières et Voyages
L’Aranui 5 a rejoint la Polynésie

Actualité

L’Aranui 5 a rejoint la Polynésie

Croisières et Voyages
Marine Marchande

Le nouveau navire de la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime est arrivé lundi 9 novembre au port de Papeete, à Tahiti. Construit par le chantier Hunghai de Shidao, en Chine, l’Aranui 5 débutera le mois prochain ses rotations vers les archipels polynésiens. D'ici là, l'aménagement de ses espaces intérieurs va se poursuivre. 

Successeur de l’Aranui 3, mis en service en 2003 et qui a été mis en vente, il s’agit également d’un navire mixte, à la fois cargo et bateau de croisière. Plus grand que son aîné, il offre des capacités plus importantes en matière de fret et d’accueil de croisiéristes, qui bénéficieront d’un confort accru. CPTM entend, ainsi, répondre à une demande de plus en plus importante, en particulier de touristes américains désireux de découvrir la Polynésie française via le service de l’Aranui, qui réalise des rotations de deux semaines à travers les archipels de la Société, des Tuamotu et des Marquises.

 

L'Aranui 3 (© : CPTM)

L'Aranui 3 (© : CPTM)

 

266 croisiéristes, 46 passagers et de grosses capacités fret

Long de 126 mètres pour une largeur de 22.4 mètres et un tirant d’eau de 5.2 mètres, l’Aranui 5, qui sera armé par 100 membres d’équipage, tous Français, compte 110 cabines. Il peut accueillir 266 croisiéristes (un tiers de plus que l’Aranui 3) et 46 passagers pour le transport inter-îles. Concernant sa fonction de transport de fret, le bateau, d’un port en lourd de 3200 tonnes, est équipé de deux grues et conçu pour embarquer 166 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur), avec 40 prises reefer pour les conteneurs réfrigérés. Il peut, en outre, livrer jusqu’à 700 m3 de gasoil.

 

Le pont avant de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

Le pont avant de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

 

Deux lignes d’arbres et un tirant d’eau réduit

En matière de propulsion, le successeur de l’Aranui 3 compte deux moteurs de 4000 kW chacun et quatre diesel-générateurs (2 x 1076 kW et 2 x 550 kW). Il est équipé d’un propulseur d’étrave de 400 kW et dispose de deux lignes d’arbres au lieu d’une seule pour son aîné. L’Aranui 5 est construit conformément à la norme SRTP (Safe Return to Port), entrée en vigueur en 2010 et assurant des redondances suffisantes pour permettre au navire, en cas de sinistre dans ses machines, de rentrer au port par ses propres moyens tout en assurant un niveau de confort correct aux passagers. On notera par ailleurs que le tirant d’eau du nouveau navire est moins important que celui de l’Aranui 3 afin de lui permettre d’évoluer plus facilement dans les baies peu profondes des Marquises.

 

L'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

L'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

La passerelle de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

La passerelle de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

La passerelle de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

La passerelle de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

 

Des cabines plus spacieuses et nombreuses

Concernant l’activité croisière, 61 des 110 cabines sont dotées d’un balcon, soit moitié plus que sur l’Aranui 3. Alors que des cabines et dortoirs de 4 à 8 personnes sont destinés aux passagers locaux, qui réalisent de courts transits entre les îles, les croisiéristes vont bénéficier de cabines particulièrement confortables et pour la plupart spacieuses. Les surfaces iront en effet de 12 m² à 42 m² pour la suite présidentielle, en passant par des suites de 22 à 30 m², avec des balcons de 4.5 à 13.5 m².

 

L'un des salons de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

L'un des salons de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

 

Un vrai petit paquebot

Offrant une architecture plus moderne que son prédécesseur, avec une moitié arrière très clairement inspirée des designs de paquebots, l’Aranui 5 va également offrir des standards plus élevés en matière d’espaces passagers. Les croisiéristes disposeront d’un restaurant (252 places), de deux salons, dont un en véranda, de quatre bars, dont un sur le pont extérieur à l’arrière, constitué d'un grand sun deck avec une piscine. Il y aura également à bord des boutiques, une bibliothèque, une salle de danse, une salle de conférence, un petit centre de bien-être et une salle de sport. En somme, tout le confort d’un navire de croisière d'aujourd'hui.

 

Le sun deck avec piscine de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

Le sun deck avec piscine de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

Le port de Papeete vu de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)

Le port de Papeete vu de l'Aranui 5 (© : MATTHIEU LE BONNIEC)