Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L’Argentine choisit la France pour ses nouveaux OPV

Défense

Les nouveaux patrouilleurs hauturiers de la marine argentine devraient bien être construits en France. Le contrat, comme l’a révélé hier La Tribune, a été signé. Mais il n’est pas encore entré en vigueur. Pour cela, il faut parachever le montage financier de l’opération. Ce à quoi on espère aboutir rapidement à Paris. « Nous continuons à travailler pour permettre l’entrée en vigueur de ce programme », explique-t-on chez Naval Group, qui détient 45% de Kership, l’actionnaire majoritaire de cette société étant son partenaire Piriou.

Le programme des OPV argentins porte sur la vente du patrouilleur hauturier L’Adroit et la construction en Bretagne de trois bâtiments similaires. Prototype de la nouvelle gamme d’OPV développée par Naval Group et désormais commercialisée par Kership, L’Adroit avait été réalisé sur fonds propres par l’ex-DCNS. Il est, depuis octobre 2011, mis à disposition de la Marine nationale au travers d’une convention, initialement de trois ans, qui a été ensuite renouvelée sur un an puis de six mois en six mois, en attendant que le bâtiment trouve un repreneur.

En plus de l’adaptation technique de L’Adroit pour son usage dans la marine argentine, la construction de trois nouveaux OPV 90 devrait prendre environ 3 ans par bâtiment. Les patrouilleurs neufs seront très voisins de L’Adroit, avec une longueur de 87 mètres pour une largeur de 14 mètres et un déplacement de 1650 tonnes e charge. Ils présentent les mêmes grands choix architecturaux : une passerelle panoramique surmontée d’une mâture unique avec un radar de surveillance Terma, deux rampes à l’arrière pour la mise en œuvre de grandes embarcations rapides d’au moins 9 mètres, ainsi qu’un abri pour un hélicoptère de 5 tonnes et une plateforme pour une machine de 10 tonnes. Le système de lutte prévu est comme sur L’Adroit un Polaris, développé par Naval Group. L’artillerie principale est en revanche différente, puisqu'elle devrait être constituée d’un canon télé-opéré de 30mm (un affût manuel de 20mm aujourd’hui sur L’Adroit) et de mitrailleuses de plus petit calibre.

Par rapport à L’Adroit, les OPV 90 proposés à L’Argentine présentent d’autres différences, en particulier une structure renforcée pour la navigation dans les mers australes, où l’on trouve des plaques de glace dérivantes. L’autonomie, de 8000 milles à 12 nœuds, est renforcée sur certains points, comme la production d’eau douce.

Ce programme est très important pour le plan de charge des chantiers qui doivent le mener à bien, en l’occurrence Concarneau (Piriou) et Lanester (Kership). Alors que le second est à l’arrêt depuis le mois de décembre, les personnels ayant été réaffectés sur d’autres sites, le premier doit regarnir son plan de charge dès la fin de l’année.

 

Naval Group (ex-DCNS) Piriou