Défense

Actualité

L’Ark Forwarder part pour le Qatar avec 150 véhicules militaires à son bord

Défense

Le roulier Ark Forwarder a appareillé vendredi de Toulon avec un imposant chargement de véhicules militaires. Chars Leclerc, Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), Véhicules de l’avant blindés (VAB), Véhicules blindés légers (VBL), P4 (la « jeep » de l’armée française), porte-chars, camions… Environ 150 véhicules ont pris place à bord du navire de la Maritime Nantaise, qui assure le transport logistique, par voie maritime, des matériels militaires français. L’Ark Forwarder, le MN Eider et le MN Pelican sont, ainsi, chargés d’acheminer ou de rapatrier les équipements des bases outre-mer ou des unités déployées en opérations extérieures, en assurant des rotations régulières avec l’Afrique, la zone Antilles/Guyane et l’océan Indien, ou des convoyages exceptionnels.

 

 

Embarquement de véhicules sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Embarquement de véhicules sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Embarquement de véhicules sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Embarquement de véhicules sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Saisinage des véhicules sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

 

Les Leclerc du 1er RCh prennent le train, puis le bateau

 

 

Concernant le dernier chargement effectué à Toulon par l’Ark Forwarder, le navire a embarqué des éléments de l’armée de Terre qui vont rejoindre Doha, au Qatar, dans le cadre de l’exercice Gulf Falcon 2013. Ces manœuvres vont mobiliser, du 16 février au 7 mars, 165 véhicules, dont 80 blindés, et 1300 miliaires français. Parmi eux, 102 chasseurs et une quarantaine d’engins, dont 16 Leclerc et 13 VBL du 1er Régiment de Chasseurs de Thierville-sur-Meuse. Ces éléments ont quitté Verdun par voie ferroviaire le 11 janvier en fin d’après-midi. Un chargement de 1771 tonnes de matériel qui a parcouru en train 900 km jusqu’à Toulon. Arrivés dans la base navale varoise, les véhicules ont été pris en charge par le 519ème Groupe de Transit Maritime (GTM), responsable de l’acheminement des matériels militaires par voie maritime.

 

 

Un Leclerc en gare de Verdun (ARMEE DE TERRE)

 

Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Embarquement d'un Leclerc sur l'Ark Forwarder (519ème GTM)

 

Le roulier Ark Forwarder (MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Le désert pour terrain de jeu

 

 

Pour les cavaliers du 1er RCh, l’exercice Gulf Falcon sera l’occasion d’évoluer dans les grandes étendues du désert qatari avec le fer de lance des blindés français, le Leclerc, présenté comme l’outil de « coercition et de décision majeur » de l’armée de Terre. Ce terrain permettra au char lourd, un engin de 54 tonnes doté d'un canon de 120mm, d’être très mobile et d’exploiter au maximum sa puissance de feu, avec des tirs pouvant atteindre des objectifs à 4000 mètres. « Cette participation est également une occasion pour nos soldats de consolider et de mettre en œuvre des savoir-faire spécifiques au milieu désertique qui est un espace extrêmement ouvert. Ils devront prendre en compte les particularités de ce nouvel environnement pour garantir au char des déplacements en toute discrétion et ainsi rester invisible aux yeux de l’ennemi. Les soldats devront également s’adapter aux conditions climatiques extrêmes que sont la chaleur et la poussière et aux risques d’ensablement », précise l’Etat major des Armées.

 

 

Un Leclerc dans le désert (NEXTER)