Marine Marchande
L'armateur du Rena a été mis en examen

Actualité

L'armateur du Rena a été mis en examen

Marine Marchande

Alors que les sauveteurs continuent l'évacuation et le découpage du porte-conteneurs Rena, échoué depuis octobre dernier sur un récif au nord de la Nouvelle-Zélande, la justice du pays vient de prononcer la mise en examen de son armateur Daina Shipping, une filiale du groupe grec Costamare. S'il est reconnu coupable de l'infraction de déversement de produits dangereux, il encourt une peine d'amende de 490.000 dollars, à laquelle pourrait s'ajouter des pénalités journalières.
Un premier rapport d'enquête donne les premiers éléments des circonstances de l'accident. Il semblerait que le commandant et son second, tous deux également mis en examen et encourant une peine de prison de 7 ans, aient changé plusieurs fois de route dans les heures précédant l'échouement. Ils étaient pressés par leur heure d'arrivée au port de Tauranga. En effet, deux heures avant l'incident, la capitainerie du port leur indiquait qu'ils devaient accélérer s'ils ne voulaient pas rater la marée. Le commandant aurait alors décidé de raser le récif de l'Astrolabe à 1.25 mille, alors que les instructions nautiques recommandent de le laisser à 2 milles.

 (© : MARITIME NEW ZEALAND)
(© : MARITIME NEW ZEALAND)

Le Rena a^près son échouement, en octobre dernier (© : MARITIME NEW ZEALAND)
Le Rena a^près son échouement, en octobre dernier (© : MARITIME NEW ZEALAND)

Pollution en mer et accidents