Défense
L'armée de l'Air s'emmêle les bateaux...

Actualité

L'armée de l'Air s'emmêle les bateaux...

Défense

L'armée de l'Air a fait une jolie « boulette », hier, en affirmant sur son site Internet que l'escadron Ouessant avait porté « secours » à un « voilier français », qu'elle a identifié comme étant « Le Laplace ». Mauvaise pioche ! Le Laplace est un bâtiment hydrographique et, comme à peu près tous les navires de la Marine nationale depuis environ un siècle, il ne se déplace pas à la voile... Petite confusion donc pour les aviateurs, qui ont, toutefois, bel et bien apporté leur concours à une opération d'assistance coordonnée par les marins. Il y avait en effet un voilier en difficulté au large du Cap Vert, mais son nom est Kayoc. Immatriculé aux Sables d'Olonne et ralliant les Antilles, le bateau de plaisance avait demandé assistance, l'un de ses trois passagers nécessitant des soins. Un avion C-160 Transall de l'escadron de transport (ETOM) 55 Ouessant de la base aérienne de Dakar a décollé pour l'île de San Vincente, afin d'y déposer un médecin et du matériel médical (des poches de sang).

Le malade transféré dans la soirée sur le Laplace

Pour connaître la suite de l'histoire (aucune autre précision n'étant donnée sur le site de l'armée de l'Air), il faut se référer au communiqué de presse diffusé hier par la préfecture maritime de l'Atlantique. Ce « CP » permet, d'ailleurs, de mieux comprendre pourquoi l'armée de l'Air s'est emmêlée les « bateaux ». En effet, une fois arrivés, le médecin et le matériel médical ont été embarqués sur le Laplace, dérouté de sa mission par le Centre Opérationnel Maritime (COM) de Brest pour assister le Kayoc. Le BH de la Marine nationale a rejoint en fin de journée le voilier, le malade étant transféré à bord pour être soigné. « Affaibli mais conscient, il a été immédiatement pris en charge médicalement. Le BH Laplace a effectué un ravitaillement du voilier en gas-oil, eau et vivres. Le voilier poursuit son transit vers les Antilles, tandis que le Laplace fait route vers Praya au Cap Vert », précisait dans la soirée la préfecture maritime.