Défense
L’armée française réalise un exercice de contre-terrorisme en Méditerranée centrale

Actualité

L’armée française réalise un exercice de contre-terrorisme en Méditerranée centrale

Défense

Capturer un chef terroriste repéré grâce aux services de renseignement sur un bateau de commerce transitant très loin des côtes françaises : c’était l’objectif de RHEA, un exercice de haute intensité et encore inédit ayant mobilisé d’importants moyens militaires français le 13 mars en Méditerranée centrale. Il s’agissait de surprendre l’individu ciblé, l’interpeler et l’évacuer suite à un assaut de vive force sur le navire, en l’occurrence le MN Calao, l’un des rouliers de la Compagnie Maritime Nantaise qui assurent habituellement la logistique des armées et a pour l’occasion servi de plastron. Le navire se trouvait alors au large de la Crète, à 2000 kilomètres des côtes hexagonales.  

Une grande distance qui a constitué tout l’enjeu de cette manœuvre exceptionnelle par rapport aux habituels exercices de contre-terrorisme maritime organisés près du littoral français et qui sont plutôt dédiés à des scenarii de détournement de bateaux assortis de prises d’otages. Piloté par le Commandement des Opérations Spéciales (COS), RHEA a mobilisé des unités des forces spéciales mais aussi de la Marine nationale, de l’armée de l

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française