Défense
L'assemblage du futur porte-avions britannique débute

Actualité

L'assemblage du futur porte-avions britannique débute

Défense

La construction du premier des deux nouveaux porte-avions réalisés en Grande-Bretagne a franchi une étape symbolique. Le 13 février, deux grands blocs du futur HMS Queen Elizabeth ont été mis bout à bout aux chantiers de Govan. A cette occasion, une section de 1221 tonnes a été déplacée sur le site pour être positionnée dans le prolongement d'un autre bloc. Long de 60 mètres pour une largeur de 40 mètres et une hauteur de 23 mètres, cet ensemble constituera une partie centrale du futur bâtiment, située sous le pont d'envol. Une fois achevé, ce méga-bloc, dont le poids atteindra 9300 tonnes, partira par barge, dans quelques mois, vers le site de Rosyth, en Ecosse, où il sera assemblé à d'autres éléments de la coque.
En tout, six chantiers britanniques (Glasgow, Appledore, Portsmouth, Rosyth, Merseyside et Newcastle) sont impliqués dans la réalisation des porte-avions de la classe Queen Elizabeth.

Les deux blocs réalisés à Govan (© : BAE SYSTEMS)
Les deux blocs réalisés à Govan (© : BAE SYSTEMS)

Longs de 284 mètres pour un déplacement de 65.000 tonnes en charge, les « QE Class » seront les plus grands porte-avions réalisés jusqu'ici en Europe. Le premier de la série, le HMS Queen Elizabeth, devrait être admis au service actif en 2016. Doté d'un tremplin mais ne disposant pas d'avions (les Harrier viennent d'être retirés et la Royal Navy n'achètera finalement pas de F-35B), il servira uniquement de porte-hélicoptères en remplacement du HMS Illustrious. Normalement, le Queen Elizabeth ne devrait rester que quatre ans en service, la Royal Navy comptant le vendre au moment de la livraison du second bâtiment, attendue en 2020. Modifié, le HMS Prince of Wales (qui sera peut être rebaptisé) disposera de deux catapultes et d'une piste oblique avec brins d'arrêt permettant la mise en oeuvre d'avions F-35C, identiques à ceux devant équiper les porte-avions américains. La capacité de ce navire sera de 40 aéronefs, dont 36 avions de combat.

Vue du second porte-avions, qui sera doté de catapultes (© : BAE SYSTEMS)
Vue du second porte-avions, qui sera doté de catapultes (© : BAE SYSTEMS)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques