Construction Navale

Actualité

L’assemblage du MSC Bellissima s’achève déjà à Saint-Nazaire

Construction Navale
Croisières et Voyages

Moins de 7 mois après sa mise sur cale, fin octobre, le nouveau paquebot de MSC Cruises voit déjà son assemblage se terminer au chantier STX France de Saint-Nazaire. Alors que la timonerie du navire a été posée mercredi, 48 blocs sont désormais en place. Il n’en manque plus que 6 et la coque sera terminée, pour un ensemble représentant 35.000 tonnes d’acier et ayant nécessité l’usinage de 300.000 pièces métalliques.

 

 

Pose de la timonerie du MSC Bellissima le 16 mai (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

La mise à l’eau du « F34 », futur MSC Bellissima, doit intervenir dès la mi-juin au sein d’un calendrier très serré pour le constructeur. La sortie du F34, qui sera transféré de la forme B au bassin C, où son armement se poursuivra à flot en vue de sa livraison fin février 2019, doit en effet coïncider avec l’arrivée dans l’estuaire de la Loire d’une section de coque longue de 125 mètres. Réalisée par le chantier polonais Crist, cette structure, qui partira en remorque de Gdansk à la fin du mois pour un voyage de deux semaines jusqu’à Saint-Nazaire, est destinée au G34, futur MSC Grandiosa. Ce dernier sera achevé dès la fin octobre 2019, soit 8 mois seulement après le F34.

Le carnet de commandes de STX France est en réalité tellement plein que le chantier, malgré l’extension de ses capacités avec le dévoiement du boulevard des Apprentis, est obligé de sous-traiter des sections entières à l’extérieur. Sans cela, il ne pourrait livrer autant de navires et maintenir une charge de travail interne aussi élevée. Pour augmenter la production globale, il est donc prévu des sous-traitances extérieures de sections pour tous les prochains paquebots.

La section du G34 sera mise au sec dans la forme B, libérée suite à la mise à l’eau du F34, ce qui permettra de conduire rapidement son assemblage en complétant avec les nombreux blocs déjà produits à Saint-Nazaire et en attente sur l’aire de pré-montage.

 

Pose de la timonerie du MSC Bellissima le 16 mai (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Pour en revenir au MSC Bellissima, la phase d’armement et d’aménagement des locaux publics va rapidement monter en puissance après la mise à l’eau. Les effectifs travaillant à bord vont ainsi passer de 1200 à près de 2000 personnes. Si tout se passe comme prévu, les essais en mer devraient se dérouler un peu avant Noël.

Sistership du MSC Meraviglia (E34), tête de série du programme Vista de MSC Cruises livré en mai 2017, le MSC Bellissima mesure comme son aîné 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large et affichera une jauge de 167.600 GT. Il comptera 2246 cabines, pour une capacité maximale de 5714 passagers, servis par 1536 membres d’équipage. Le fait que son armateur a annoncé le déploiement du navire en Chine dès le printemps 2020 aura probablement des conséquences sur certains de ses aménagements, qui devraient faire l’objet d’adaptations pour la clientèle asiatique.

 

Le MSC Bellissima (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Quant au MSC Grandiosa, c’est donc le troisième paquebot de cette série, mais aussi le premier d’une version agrandie, dite « Meraviglia + ». Une section supplémentaire de 15 mètres est ajoutée au centre, permettant de porter la longueur à 331 mètres et la jauge à 177.100 GT, pour un total de 2444 cabines. Il en sera de même pour le quatrème Vista, le H34, livrable en 2020 et dont la phase d’usinage des pièces devrait être lancée cet été à Saint-Nazaire. On notera que la construction a déjà débuté en Pologne pour ce qui concerne la section confiée à Crist.

 

Meraviglia (en haut) et Meraviglia Plus  (© : STX FRANCE)

Le MSC Meraviglia, livré en mai 2017  (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

STX FRANCE (Chantiers de Saint-Nazaire) MSC Cruises