Défense
L’assemblage du nouveau porte-avions américain s’achève

Actualité

L’assemblage du nouveau porte-avions américain s’achève

Défense

Le chantier Huntington Ingalls Industries de Newport News a posé le dernier bloc permettant de constituer le pont d’envol du futur USS Gerald R. Ford. D’un poids de 787 tonnes, la partie supérieure de l’étrave, qui a été mise en place le 9 avril, permet à la coque du nouveau porte-avions américain d’atteindre sa longueur définitive, soit 337.1 mètres. Le bâtiment, structurellement achevé à 96%, doit être mis à flot au second semestre de cette année, en vue d’une mise en service fin 2015.

 

 

Vidéo de la pose du bloc d'étrave (© :HII)

 

 

Premier d’une nouvelle génération de porte-avions, appelée à remplacer celle de l’USS Enterprise et des Nimitz, les CVN 21, qui seront les plus grands bâtiments de ce type construits jusqu'ici, présenteront un déplacement d’environ 100.000 tonnes en charge.  Ils se distingueront par l’emport de nouveaux réacteurs nucléaires plus puissants et n’ayant pas besoin d’être rechargés sur toute la durée de vie des porte-avions. Ils sont, en outre, conçus pour pouvoir mettre en œuvre des  catapultes électromagnétiques et présentent un design différent de leurs prédécesseurs, avec un îlot plus furtif situé très en arrière, un pont d’envol plus large (80.8 mètres) et seulement trois ascenseurs, au lieu de quatre pour leurs aînés. Armés par un équipage de 4660 hommes, les CVN 21 mettront en œuvre un groupe aérien constitué de 70 avions, drones et hélicoptères.

Le premier sistership de l’USS Gerald R. Ford (CVN 78), l’USS John F. Kennedy (CVN 79) doit être mis sur cale l'an prochain et entrer en service en 2022. Quant au troisième, qui sera baptisé USS Enterprise (CVN 80), sa livraison à l’US Navy est prévue en 2027.

 

 

Vue du futur USS Gerald R. Ford (© :HII)

Vue du futur USS Gerald R. Ford (© :HII)

 

Vue du futur USS Gerald R. Ford (© :HII)

Vue du futur USS Gerald R. Ford (© :HII)

 

US Navy / USCG