Défense
L’assemblage du second porte-avions britannique bien avancé

Actualité

L’assemblage du second porte-avions britannique bien avancé

Défense

Mis sur cale à l’été 2014, le second des deux nouveaux porte-avions britanniques du type Queen Elizabeth voit son assemblage progresser à bon rythme. La semaine dernière, le chantier Babcock de Rosyth a achevé le montage de l’avant du HMS Prince of Wales, avec la mise en place du dernier des quatre blocs constituant la partie haute de la proue. Cette nouvelle étape suit l’installation, le 10 mai, du premier des deux îlots allant équiper le bâtiment. Réalisée à Glasgow, cette structure venait d’être remorquée par barge jusqu’à Rosyth, ce qui est le cas de la plupart des blocs constituant le porte-avions. Le montage industriel de ce programme repose en effet sur plusieurs sites de production. Il implique, ainsi, les chantiers BAE Systems de Glasgow et Portsmouth, l’établissement Babcock d’Appledore (qui a notamment réalisé notamment les blocs de proue), le site de Cammell-Laird à Birkenhead et celui d’A&P Group à Tyne. Les blocs produits sont ensuite acheminés à Rosyth pour être assemblés dans la grande forme de construction du chantier écossais.

 

Réalisé à Glasgow, l'îlot avant a été convoyé à Rosyth début mai (© : ACA)

Réalisé à Glasgow, l'îlot avant a été convoyé à Rosyth début mai (© : ACA) 

Réalisé à Glasgow, l'îlot avant a été convoyé à Rosyth début mai (© : ACA)

Réalisé à Glasgow, l'îlot avant a été convoyé à Rosyth début mai (© : ACA) 

Mise en place de l'îlot avant (© : ACA)

Mise en place de l'îlot avant (© : ACA) 

Assemblage de la proue (© : ACA)

Assemblage de la proue (© : ACA) 

Assemblage de la proue (© : ACA)

Assemblage de la proue (© : ACA) 

 

Le HMS Prince of Wales est le sistership du HMS Queen Elizabeth, à flot depuis juillet 2014 et actuellement en achèvement en vue d’une première sortie en mer en 2016 et d’une mise en service deux ans plus tard. Son cadet devrait, pour sa part, être mis à l’eau l’an prochain pour être opérationnel vers 2020. Pour mémoire, le Royaume-Uni a décidé l’an dernier de conserver les deux unités, la vente du HMS Prince of Wales ayant été un temps envisagée en raison de restrictions budgétaires.

 

Le HMS Queen Elizabeth en achèvement à flot (© : ACA)

Le HMS Queen Elizabeth en achèvement à flot (© : ACA) 

 

Plus grands bâtiments militaires réalisés jusqu’ici en Europe, les deux nouveaux porte-avions britanniques mesureront 280 mètres de long pour une largeur de 70 mètres et afficheront un déplacement de 65.000 tonnes à pleine charge. Ils pourront mettre en œuvre jusqu’à 40 aéronefs, avec des avions à décollage court et appontage vertical F-35B, des hélicoptères (dont des Merlin ASaC d’alerte lointaine) et des drones.

Capables d’atteindre la vitesse de 25 nœuds, ils seront armés par un équipage de 690 marins, l’effectif atteignant 1600 hommes avec le groupe aérien embarqué et l’état-major, ce dernier comprenant une centaine de personnes.

Royal Navy