Défense
L'Astrolabe : Création d'un GIP entre les TAAF et la Marine nationale

Actualité

L'Astrolabe : Création d'un GIP entre les TAAF et la Marine nationale

Défense

Les Terres australes et antarctiques françaises et la Marine nationale ont créé le Groupement d’intérêt public (GIP) L’Astrolabe pour la gestion du futur patrouilleur éponyme, actuellement en fin de construction aux chantiers Piriou de Concarneau. Propriété des TAAF et armé par la Marine Nationale, le navire sera mis en service au second semestre 2017.

Le GIP, dans lequel les parts sont de 50% pour chacun des partenaires, permet de mettre en commun des moyens en vue de la réalisation des missions de logistique et de soutien de bases scientifiques en Antarctique au cours de l’été austral (120 jours par an), au départ de l’Australie, sous la conduite de l’Institut polaire français Paul-Emile Victor et des missions de souveraineté, en particulier dans les zones économiques exclusives des Terres australes françaises, menées par la Marine (245 jours par an). 

D’un coût de 50 millions d’euros, le bâtiment, d’une longueur de 72 mètres pour une largeur de 16 mètres, est réalisé dans le cadre du programme Polar Logistic Vessel (PLV). Il remplacera le patrouilleur austral Albatros de la Marine nationale, retiré du service en 2016, ainsi que le navire logistique dont il va reprendre le nom, affrété auprès de P&O et qui assurait depuis 1988, au départ d'Hobart (Tasmanie), le ravitaillement des bases antarctiques françaises pendant l'été austral (le navire a été récemment vendu à une ONG). 

L’Astrolabe pourra accueillir jusqu’à 60 personnes, transporter 1200 tonnes de fret et embarquer un hélicoptère. Il est doté d’une coque brise-glace afin de pouvoir évoluer jusqu’en Antarctique à travers le « pack », c'est-à-dire la banquise ou des plaques de glace dérivantes.

 

TAAF | Actualité de l'espace maritime austral et antarctique Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française