Divers
Laurent Galy : Human Sea & Marisk doit aider à développer les échanges

Interview

Laurent Galy : Human Sea & Marisk doit aider à développer les échanges

Divers

Dans moins d'une semaine, les professionnels de la sûreté et de la sécurité maritime et portuaire seront réunis à l'occasion du colloque Human Sea & Marisk. Ce colloque international, au cœur des problématiques émergentes de la gestion de la sûreté, de la protection des champs éoliens offshore, de la sécurité informatique des ports, navires et plates-formes offshore… est organisé à la Cité des Congrès de Nantes, les 3 et 4 octobre 2016.

Le programme complet des conférences et tables-rondes pour ces deux jours d'événement

Pour s'incrire, attention la clotûre est proche.

___________________________________________________

Laurent Galy est chargé de mission auprès de l'Inspecteur général des affaires maritimes et directeur de l'Unité des concours et examens maritimes, à l'ENSAM. C'est également un des piliers de l'organisation du congrès Human Sea & Marisk. Il revient sur le contexte et les attentes de l'édition 2016.

MER ET MARINE : Dans quel contexte est né le projet Marisk ?

LAURENT GALY : La  première édition de MARISK a eu lieu en 2005. Le code ISPS venait d'avoir un an et le Grand port maritime de Nantes  Saint-Nazaire (à l'époque Port autonome) et l'École nationale supérieure maritime (à l'époque École nationale de la marine marchande) ont souhaité mettre en place un évènement afin de valoriser leurs actions en la matière dans leur domaine respectif. Le GPMNS avait été le 1er port français à mettre en place les procédures imposées par la nouvelle règlementation et l'ENSM était le référent français pour les formations dédiés.

Comment se passe le dialogue entre les acteurs publics et privés impliqués?

L'État dans son rôle régalien exerce des fonctions de souveraineté essentiellement dans les domaines de défense nationale, justice, affaires étrangères, police. L'État se doit d'assurer la sécurité des personnes et le maintien de l'ordre public. Le partenariat public privé dans le domaine de la sûreté s'est fait, en France, relativement en retard par rapport à celui de la sphère anglo-saxonne et à une échelle moindre.
Culturellement, nos institutions, sont plus interventionnistes mais le contexte budgétaire contraint impose  la mise en place de tels partenariats pour permettre à la réalisation des missions de sûretés sans diminution de qualité tout en maintenant l'égalité d'accès des citoyens.
On trouve une parfaite définition d'un partenariat public privé dans le Dictionnaire critique de l’action sociale (Fayard, 1995) : "Le partenariat public/privé au sens large est une association active de différents intervenants qui, tout en maintenant leur autonomie, acceptent de mettre en commun leurs efforts en vue de réaliser un objectif commun relié à un problème ou à un besoin clairement identifié dans lequel, en vertu de leur mission respective, ils ont un intérêt, une responsabilité, une motivation, voire une obligation."

Quelles sont vos attentes pour le congrès de cette année ?

Idéalement, je souhaite voir se développer ce qui a fait le succès des précédentes éditions : des échanges permanents entre congressistes provenant de différentes structures : entreprises privées, administrations, universités, centre de recherche.... une présence internationale forte et diversifiée et la grande satisfaction de ceux qui auront participé à le Ve édition de Human Sea Marisk.

Quels seront les thèmes saillants de cette édition?

Encore un programme diversifié qu'il est difficile de résumer avec des intervenants de haut niveau et de provenance diverses et variés. Je ne peux m'empêcher de citer Chris Trelawny de l'OMI, qui fut un des "inventeurs" du code ISPS, le Pr Christophe Claramunt d'IRENAV un très grand spécialiste de la cybersécurité.
Philippe Boisson, grand connaisseur des sociétés de classification dirigera une table ronde sur le sujet de la création d'un certificat international de sécurité informatique. Les résultats de cette table ronde impacteront certainement sur les décisions à venir dans ce domaine.

 

Divers