Défense
L'Australie vend deux frégates au Chili

Actualité

L'Australie vend deux frégates au Chili

Défense

A l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée le 15 avril à Sydney, l’Australie a officiellement transféré au Chili deux de ses anciennes frégates du type américain FFG 7. Il s’agit des ex-HMAS Melbourne et ex-HMAS Newcastle, opérationnels depuis 1992 et 1993. Ces bâtiments avaient été retirés du service par la Royal Australian Navy en juin et novembre 2019. Il s’agissait des deux dernières unités du type FFG 7 de la RAN, qui en a compté six. Les quatre premières FFG 7 australiennes ont été construites aux Etats-Unis, les deux dernières voyant le jour plus tard à Williamstown, en Australie. Tête de série de ce programme, le HMAS Adelaide est entré en service en novembre 1980 et a pris sa retraite en janvier 2008. Une fois désarmée, la coque a été coulée pour servir de récif artificiel. Un sort qui avait été le même pour le HMAS Canberra (1981-2005), première de la série à tirer sa révérence. Les HMAS Sydney (1983-2015) et HMAS Darwin (1984-2017) ont quant à elles été déconstruites. 

Longues de 138.8 mètres pour une largeur de 13.7 mètres, ces frégate de 4200 tonnes en charge sont arméee par 200 marins. Capable d’atteindre 29 nœuds et d’embarquer deux hélicoptères, elle sont équipée d’une rampe Mk13 permettant de lancer des missiles surface-air SM-2 MR et des missiles antinavire Harpoon (40 armes en soute), un lanceur vertical pour 8 missiles surface-air ESSM (ajouté dans les années 2000), une tourelle de 76mm, un système multitubes Phalanx, de l’artillerie légère et six tubes lance-torpilles.

Renommés Almirante Latorre et Capitan Prat, les ex-Melbourne et ex-Newcastle vont bénéficier d’un arrêt technique au chantier de Garden Island, à Sydney, avant de rejoindre le Chili, qui les aurait acquis pour une centaine de millions de dollars. En dehors d’une révision complète des équipements et installations, les frégates verront leur système Phalanx débarqué. Il sera ultérieurement remplacé par un Goalkeeper prélevé sur les unités chiliennes qu’elles vont remplacer et dont elles reprennent les noms. Il s’agit des ex-frégates lance-missiles néerlandaises Jacob van Heemskerck et Witte de With, mises en service en 1986 et qui avaient été rachetées aux Pays-Bas en 2004. Pendant quinze ans, elles ont servi au sein de la marine chilienne sous les noms d’Almirante Latorre et Capitan Prat.

Concernant la RAN, le retrait des HMAS Melbourne et HMS Newcastle a été compensé par la livraison, en mars, du HMAS Sydney, troisième et dernier destroyer lance-missiles de la classe Hobart.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine australienne | Actualité de la Royal Australian Navy