Défense
L'aviso LV Le Hénaff de retour à Brest après son déploiement en Libye

Actualité

L'aviso LV Le Hénaff de retour à Brest après son déploiement en Libye

Défense

Au terme d'un déploiement de trois mois chamboulé par l'intervention militaire en Libye, l'aviso Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff a regagné la base navale de Brest. Parti le 28 mars de la pointe Bretagne, le bâtiment de la Marine nationale a passé 87 jours en opérations et parcouru 16.000 nautiques. Initialement, le LV Le Hénaff devait gagner l'océan Indien pour y conduire des opérations de lutte contre le terrorisme, les trafics illicites et la piraterie. Mais, lors de son arrivée en Méditerranée, il a été décidé de le redéployer sur la Libye, où les forces armées françaises sont engagées contre les troupes du colonel Kadhafi depuis le 19 mars.

 (© : EMA)
(© : EMA)

Au sein de l'opération Harmattan/Unified Protector, qui rassemble une vingtaine de bâtiments dont le groupe aéronaval français, le Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff a pris part aux missions d'embargo (6 visites opérationnelles ont été effectuées), de recueil de renseignement tactique, de surveillance des côtes libyennes et de défense du port de Misrata, assiégé par les forces fidèles au régime de Tripoli. « Seul aviso dans une force comprenant une quinzaine de frégates, le Lieutenant de vaisseau Le Hénaff a cependant fait valoir ses capacités de bâtiment de combat dans un contexte de crise élevée. Il aura passé deux mois au plus près des côtes libyennes, faisant face aux menaces missile, mine et artillerie des forces loyalistes », souligne l'Etat-major des Armées. Relevé par la frégate antiaérienne Jean Bart, le Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff est rentré le 22 juin à Brest.

Marine nationale