Croisières et Voyages
L’Azores retrouve la France

Actualité

L’Azores retrouve la France

Croisières et Voyages

Autrefois bien connu du marché français, l’ex-Athena, de la défunte compagnie portugaise Classic International Cruises, a fait escale le jeudi 16 avril à Honfleur. Depuis la fin janvier, celui qui s’appelle désormais Azores est exploité pour le compte de l’opérateur britannique Cruise & Maritime Voyages dans le cadre d’un affrètement auprès de la compagnie portugaise Portsucale Cruises. Celle-ci a repris en 2013 quatre des cinq anciens paquebots de CIC : le Funchal, l’Arion, le Princess Danae et l’Athena, les trois derniers étant rebaptisés Porto, Lisboa et Azores. Seul le Funchal, sérieusement rénové, a été exploité en propre par son nouvel armateur. Mais, moins d’un an et demi après ses débuts, Portuscale Cruises a annoncé en janvier l’annulation de la saison 2015 du Funchal. Il est désarmé à Lisbonne, où se trouvent depuis bientôt trois ans les Porto et Lisboa. Le premier n’a pas trouvé d’affréteur et le second a vu ses travaux de remise à neuf, plus compliqués et coûteux que prévu, interrompus en 2014. Seul l’Azores continue de naviguer. Placé sur le marché de l’affrètement, le navire de 160 mètres de long, 15.600 GT de jauge et 277 cabines, sérieusement restauré à Marseille en 2013, a d’abord été exploité pour le compte de l’opérateur allemand Ambiante Kreuzfharten, avant de rejoindre CMV. Et il se murmure sur les quais qu’il pourrait retravailler pour le marché français en 2016.

 

L'Azores dans l'estuaire de la Seine (© : FABIEN MONTREUIL)

L'Azores dans l'estuaire de la Seine (© : FABIEN MONTREUIL)

L'Azores dans l'estuaire de la Seine (© : FABIEN MONTREUIL)

L'Azores dans l'estuaire de la Seine (© : FABIEN MONTREUIL)

 

Modernisé à plusieurs reprises au cours de sa longue carrière, l’ex-Athena est le plus vieux paquebot actuellement en service. Lancé en 1946 à Göteborg sous le nom de Stockholm, l’ancien transatlantique suédois a été exploité jusqu’en 1960 par la compagnie Swedish America Line pour assurer les liaisons avec les Etats-Unis. Un service qui restera marqué par un accident retentissant, en juillet 1956, lorsque le Stockholm éperonna le paquebot italien Andrea Doria, qui coula suite à la collision. Proue pulvérisée par cet accident, qui fit une cinquantaine de victimes, le Stockholm fut réparé pour reprendre sa ligne quelques mois plus tard. Vendu en 1960 à une compagnie d’Allemagne de l’Est, qui l’exploita pendant 25 ans, le navire passa à partir de 1985 entre de nombreuses mains, dont celles de la compagnie italienne Star Lauro (1989-1994) qui mena sa reconstruction complète pour le transformer en navire de croisière moderne. Après avoir connu plusieurs autres opérateurs, dont Festival Croisières au début des années 2000, le navire fut racheté en 2005 par Classic International Cruises.  

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur