Marine Marchande
LD Lines arrête le trafic passagers à Boulogne

Actualité

LD Lines arrête le trafic passagers à Boulogne

Marine Marchande

C'est un coup dur pour le port de Boulogne-sur-Mer, qui joue décidément de malchance avec l'activité transmanche. LD Lines a annoncé à ses salariés, fin août, sa décision d'arrêter le trafic passagers entre Boulogne et Douvres. La compagnie pourrait maintenir son activité fret en cherchant le marché du transport de camions sans chauffeur. Pour cela, il lui faudra conclure des accords avec les chargeurs et transporteurs. Dans le cas contraire, un retrait complet de LD Lines est à prévoir.
Subissant comme ses concurrents les conséquences de la crise économique, la filiale de Louis Dreyfus Armateurs n'est pas parvenue à atteindre les objectifs qu'elle s'était fixés. A Boulogne, on regrette le choix de diminuer les capacités passagers au profit du fret, le premier marché encaissant beaucoup mieux les remous de l'économie. Peut-être que l'incroyable jeu de chaises musicales entre les navires, durant un an et demi, n'a pas, non plus, aidé à faciliter une bonne visibilité auprès des clients.
Toujours est-il qu'après avoir affiché une grande confiance dans son implantation à Boulogne, LD Lines fait machine arrière. Localement, l'annonce passe mal, d'autant que d'importants investissements ont été consentis pour moderniser les infrastructures portuaires et permettre la relance du trafic transmanche. Le nouveau terminal, inauguré en septembre 2009, a coûté 42 millions d'euros aux collectivités locales et à la Chambre de Commerce et d'Industrie.
Selon la CCI, LD Lines aura transporté 450.000 passagers, 150.000 voitures et 70.000 camions.

Louis Dreyfus Armateurs Port de Boulogne