Marine Marchande
LD Lines lance sa liaison rapide entre Boulogne et Douvres

Actualité

LD Lines lance sa liaison rapide entre Boulogne et Douvres

Marine Marchande

Filiale de Louis Dreyfus Armateurs, LD Lines mettra en service, à compter du 29 mai, le plus grand navire rapide jamais exploité dans le détroit du Pas-de-Calais. Avec plus de 112.6 mètres de long et 11.000 tonneaux de jauge, le catamaran perce-vagues « Incat », dernier né de la série des Incat 112 du constructeur Incat Australia, est le plus puissant du monde. Capable d'atteindre 40 noeuds, « il transportera des passagers et du fret en offrant des conditions de navigation et de confort nettement supérieures à celles des navires rapides des générations précédentes », affirme LD Lines. Le navire pourra embarquer, selon les configurations, 417 voitures, ou réserver 567 mètres linéaire de parkings aux poids lourds et embarquer 195 automobiles. Ses équipements permettent d'accueillir jusqu'à 1200 passagers. Ce nouveau fast ferry va renforcer la ligne Boulogne Douvres de LD Lines qui passera de deux allers-retours quotidiens à six traversées dans chaque sens. « La mise en service du premier navire rapide de ce type marque une étape majeure dans le développement de LD Lines. Elle démontre notre volonté de développer davantage notre présence sur le détroit » explique le directeur général de LD Lines. Selon Christophe Santoni : « Nous allons lancer un service novateur et complémentaire. En proposant des traversées rapides et conventionnelles au départ de Boulogne, nous permettront à tous le voyageurs, touristes ou transporteurs, d'organiser leur voyage avec une plus grande flexibilité.»

La traversée du détroit en une heure

Tous les types de véhicules, voitures, autocars, caravanes, camping cars, bus, poids lourds ainsi que les passagers piétons seront accueillis à bord. Les traversées entre Boulogne et Douvres (Eastern Docks) prendront 1 heure avec des départs de France à 7h, 10h 45, 17h et 22h 30 et d'Angleterre à 4h 15, 7h 45, 12h 30 et 19h. Avec ce bateau rapide, LD Lines compte reprendre le marché occupé jusqu'en 2008 par Speedferries. Avec un seul bateau, dédié exclusivement au transport de passagers, la compagnie britannique réalisait un trafic annuel de 700.000 passagers entre Boulogne et Douvres. Alors que la liaison rapide va être désormais ouverte au fret, selon nos informations, une partie des officiers qui travaillaient chez Speedferries vont reprendre du service chez LD Lines.
En parallèle de l'Incat, la compagnie française maintiendra deux allers-retours quotidiens en semaine par un ferry conventionnel en 1h 45.
Jusqu'à cet été les deux navires utiliseront les installations actuelles du port de Boulogne. A partir du 1er Juillet, ils inaugureront la première passerelle du nouveau terminal Fret hub Port de Boulogne.

Le Norman Spirit restera au Havre

Evoquant la mise en service du nouveau navire rapide et le développement de la ligne Boulogne-Douvres, Francis Leroy, président de la Chambre de Commerce de Boulogne sur mer-Côte d'Opale explique : « En créant le nouveau terminal Fret hub Port, le port de commerce de Boulogne-sur-mer se positionne sur le trafic roulier et passagers. Pour le port de Boulogne, l'ouverture de ce nouveau service est une nouvelle étape dans le développement des liaisons rapides. » L'arrivée du nouveau catamaran rapide sur la ligne Boulogne - Douvres permet au Norman Spirit de rester sur la ligne le Havre Portsmouth. Ce ferry devait initialement assurer le service depuis le terminal Fret Hub port de Boulogne-sur-Mer à partir du 1er Juillet.

Une nouvelle concurrence pour SeaFrance

Après l'échec de la fusion proposée à SeaFrance, LD Lines va donc, comme prévu, poursuivre son développement dans le détroit du Pas-de-Calais. Il s'agit d'un secteur extrêmement concurrentiel, où SeaFrance, P&O Ferries et Norfolkline exploitent déjà, depuis Calais et Dunkerque, une quinzaine de ferries. Dans un premier temps, LD Lines avait demandé SeaFrance en mariage, proposant d'utiliser au départ de Boulogne un ou deux ferries de la compagnie calaisienne. Cette solution aurait, selon LDA, permis de sauvegarder l'emploi chez SeaFrance, menacée de plan social pour faire face à une situation financière très délicate. Mais, sous la pression des syndicats, LD Lines a été contrainte de retirer son offre. Maintenant son ambition de développer son activité transmanche (Le réseau LD Lines est constitué des lignes Le Havre-Portsmouth, le Havre-Rosslare, Dieppe-Newhaven, Dieppe-Douvres et Boulogne-Douvres), la compagnie va donc se renforcer seule et entrer frontalement en concurrence avec SeaFrance. La bataille des prix s'annonce très rude. A Boulogne, LD Lines annonce par exemple la traversée simple pour une voiture et 4 passagers à partir de 27.5 euros.

Louis Dreyfus Armateurs