Marine Marchande
LD Lines : Liaison rapide dans le détroit et projets en Belgique

Actualité

LD Lines : Liaison rapide dans le détroit et projets en Belgique

Marine Marchande

Après la tentative échouée de fusion avec SeaFrance, LD Lines prépare son arrivée dans le détroit du Pas-de-Calais. Et, après les passes d'armes de ces dernières semaines, il ne faut pas s'attendre à ce que la filiale de Louis Dreyfus Armateurs fasse de cadeaux à ses concurrents. Pour se démarquer de l'offre de SeaFrance et P&O notamment, au départ de Calais, LD Lines ambitionne de déployer à Boulogne un navire rapide. Cette unité ne serait pas uniquement dédiée aux passagers, comme le faisait Speedferries, mais également au fret. Depuis un certain temps déjà, en prévision d'un éventuel échec du projet de mariage avec SeaFrance, LD Lines aurait trouvé le bateau correspondant à ses attentes. Avec l'effondrement du prix du pétrole, les unités rapides, très gourmandes en combustible, redeviennent en effet rentables. Pour convaincre la clientèle, LD Lines mettra en avant la facilité d'accès à Boulogne, moins engorgé que Calais, ainsi que le temps de transit offert par son service express. Une nouvelle bataille des prix pourrait également s'engager, d'autant que la flotte de LD Lines, battant pavillon britannique, présente des coûts moins importants que celle de SeaFrance, sous pavillon français.

Encercler le détroit à l'Est et l'Ouest ?

En parallèle de la liaison rapide, il est toujours question de positionner sur Boulogne - Douvres un ferry classique. L'ensemble permettrait à LD Lines d'offrir de 6 à 8 rotations quotidiennes. Autre aspect très intéressant du plan de bataille de la filiale de LDA dans le détroit : Une implantation possible en Belgique. Pierre Géhanne, directeur général de l'armement, l'annonce dans les colonnes de la Voix du Nord : « Nous avons des projets au nord de Calais », confie-t-il, en précisant qu'il vise plus « haut » que Dunkerque. En clair, LD Lines s'intéresse manifestement à la Belgique, et pourquoi pas à Zeebrugge ou Ostende. Ce dernier port, desservi en direct depuis Bruxelles et par des liaisons autoroutières venant de l'Est, une liaison maritime existe déjà avec l'Angleterre. La compagnie Transeuropa Ferries exploitent quotidiennement plusieurs bateaux entre Ostende et Ramsgate, à l'Est de Douvres. Si les ambitions de LD Lines se confirment, la compagnie pourrait donc « encercler » le détroit à l'Est et à l'Ouest, Boulogne ayant pour but de capter le trafic en provenance du sud de l'Europe et un point d'attache belge les flux en provenance d'Europe de l'Est.

Louis Dreyfus Armateurs