Marine Marchande

Actualité

LD Lines : Retour à la normale après un week-end « sportif »

Marine Marchande

La compagnie française et les équipages de ses navires auront fait preuve d'une belle réactivité durant le week-end de Pâques. Malgré l'indisponibilité du catamaran rapide Norman Arrow, victime d'une collision avec un quai la semaine dernière à Portsmouth, tous les passagers de LD Lines ont été accueillis. « Nous avons transporté l'ensemble de nos clients sans annuler une seule », explique-t-on au sein de la filiale de Louis Dreyfus Armateurs, où l'on reconnaît que l'avarie du Norman Arrow a constitué « un gros casse-tête pour (les) services commerciaux et opérations ». Pour faire face à l'absence du catamaran sur la ligne Le Havre - Portsmouth, le ferry Côte d'Albâtre, armé sous pavillon français, a doublé ses rotations. Dans le même temps, LD Lines redéployait au Havre, en urgence, le Norman Bridge, qui a débuté fin mars ses liaisons entre Boulogne et Douvres. Et, pour pallier l'absence de ce navire dans le détroit du Pas-de-Calais, la compagnie a rappelé à Boulogne l'Ostend Spirit (ex-Norman Spirit), qui venait d'être repositionné entre Ramsgate et Ostende, en partenariat avec TransEuropa Ferries. Après avoir chamboulé ses lignes pour faire face à l'afflux de clients durant le week-end de Pâques, l'un des plus chargés de l'année, LD Lines a repris une activité normale.
Réparé à Dunkerque, le Norman Arrow était de retour lundi au Havre, juste à temps pour assurer les retours du week-end pascal. Son remplaçant, le Norman Bridge, a alors pu remonter vers Boulogne, pour reprendre ses rotations avec Douvres mardi matin. Il en fut de même pour l'Ostend Spirit, qui retrouvait au même moment son service entre la Belgique et l'Angleterre.

Louis Dreyfus Armateurs