Marine Marchande
LDA devrait profiter de la nouvelle politique de gestion des navires de CGGVeritas

Actualité

LDA devrait profiter de la nouvelle politique de gestion des navires de CGGVeritas

Marine Marchande

Le groupe franco-américain de géophysique souhaite réorganiser l'armement de ses 18 navires, dont la gestion est actuellement confiée à 7 sociétés. Afin d'homogénéiser le management de sa flotte, CGGVeritas a proposé à Louis Dreyfus Armateurs et Eidesvik de prendre en charge l'ensemble des bateaux. Le groupe souhaite, en effet, mettre de l'ordre dans la gestion d'une flotte constituée à la faveur de regroupements et de rachats ; et pour laquelle le nombre d'acteurs est considéré comme trop important. Dans cette perspective, LDA devrait bientôt assurer la gestion de nouveaux navires. « Lorsque nous faisons l'acquisition d'une société, nous héritons du partenaire armateur et les petites sociétés de management n'ont pas la capacité de répondre aux standards de la politique du groupe. LDA gère aujourd'hui 4 à 5 navires, il y aura des opportunités de développement et les mois à venir devraient nous permettre de renforcer encore nos liens », explique Robert Brunck (*). Le président de CGGVeritas souhaite, notamment, mieux prévenir les aléas techniques sur les bateaux. « La qualité et la sécurité à bord sont des critères majeurs. Une perte de propulsion sur un navire peut nous coûter jusqu'à 20 millions de dollars. Au bout de quatre minutes, le système d'enregistrement sismique coule à pic. C'est la raison pour laquelle la maintenance préventive est fondamentale. Nous subissons encore en moyenne un blackout par an, c'est beaucoup trop ».
___________________________________________

(*) Interview accordée en avril au magazine interne de LDA.

CGG | Actualité du groupe de Géosciences