Marine Marchande
LDA rachète le Toisa Voyager pour ses activités dans les EMR
ABONNÉS

Actualité

LDA rachète le Toisa Voyager pour ses activités dans les EMR

Marine Marchande
Energies Marines

En plus du nouveau Wind of Change, dont il vient de prendre livraison, et de son sistership le Wind of Hope prévu pour sortir du chantier turc Cemre d'ici 2021, Louis Dreyfus Armateurs a décidé d’acquérir un navire d’occasion pour développer son activité dans les énergies marines renouvelables. Il s’agit du Toisa Voyager, unité de service à l’offshore construite en Chine en 2006. Long de 80 mètres pour une largeur de 17 mètres et un port en lourd de 3500 tonnes, il appartenait à la compagnie Toisa Offshore, qui a cédé de nombreux actifs ces derniers mois.

Désarmé depuis de longs mois en Angleterre, le Toisa Voyager a quitté le 26 avril le pavillon des Bahamas pour être ré-immatriculé au Registre International Français (RIF). Il change aussi de nom, LDA ayant décidé de l’appeler Wind of Pride. « Il s’agit d’un achat d’opportunité qui va nous permettre de disposer d’une unité polyvalente, une sorte de couteau-suisse pour les EMR », explique-t-on chez l’armateur français. Le navire, qui n’a pas encore de contrat pour débuter son exploitation, fera probablement l’objet de travaux d’adaptation pour le marché des énergies marines. Mais, à ce stade, rien n’est encore acté. On ne sait pas non plus où il sera basé, même si Dunkerque, où Travocean compte une base, peut-être une station intéressante pour accéder rapidement aux champs éoliens offshore d’Europe du nord.

 

Louis Dreyfus Armateurs